/finance/homepage

Vidéotron Affaires lance un bracelet pour faire respecter la distanciation physique

Agence QMI

Vidéotron Affaires vient en aide aux entreprises en pleine pandémie en leur offrant son nouveau bracelet Radius, qui permet de s’assurer que la distanciation physique est respectée en milieu de travail.

Depuis mercredi, le bracelet Radius peut être commandé par les entreprises. Conçu et fabriqué dans son intégralité au Québec, il prévient son utilisateur lorsque les règles de distanciation ne sont pas respectées. Le bracelet vibre et émet des faisceaux lumineux s’il y a contravention aux règles édictées par la santé publique.

«Chaque bracelet enregistre les interactions à trop grande proximité et en utilisant un identifiant anonyme», a indiqué Vidéotron Affaires, mercredi, par communiqué.

Par souci de respect de la confidentialité, seule l’entreprise sait qui porte chaque bracelet et Vidéotron Affaires n’a pas accès aux données.

Si un utilisateur du bracelet Radius est déclaré positif à la COVID-19, l’entreprise peut alors identifier quels collègues ont été en contact avec lui et mettre en place les mesures nécessaires pour éviter la propagation de la maladie.

«Cette journalisation des contacts respecte la vie privée des employés, ne procédant pas avec des données de géolocalisation ni avec des informations privilégiées», a-t-on indiqué.

«Les entreprises du Québec ont dû s’adapter rapidement aux nouvelles réalités que nous vivons actuellement. Chez Vidéotron Affaires, nous sommes conscients des défis que vivent les entreprises au quotidien. Le bracelet Radius est un produit éthique qui vise justement à aider les entreprises à jongler avec toutes les nouvelles mesures sanitaires qu’elles doivent mettre en place. Que vous soyez une petite et moyenne entreprise (PME) ou encore une grande entreprise, ce produit saura s’adapter à toutes les réalités pour protéger vos employés et vos clients», a indiqué Jean Novak, président de Vidéotron Affaires.