/news/coronavirus

Égoportrait requis pour les clients d'Uber qui rechignent à porter un masque

Guillaume Pelletier | Agence QMI

Les clients qui ne portent pas de couvre-visage en Uber devront désormais prendre un égoportrait pour prouver que leur bouche et leur nez sont recouverts avant de demander une nouvelle course.

Uber a annoncé jeudi que ses conducteurs de partout au Canada peuvent désormais signaler un passager qui ne porte pas de masque durant une course. Ces commentaires aideront Uber à garantir la sécurité des chauffeurs dans le contexte de la pandémie.

Les clients réfractaires devront prendre un égoportrait de leur visage via l'application mobile d'Uber avant de confirmer leur prochain voyage. La fonction de sécurité «vérification du masque du passager» permet de vérifier que la bouche et le nez des clients sont bien masqués.

«Nous avons tous la responsabilité commune de contribuer à la sécurité et à la santé de nos communautés et nous travaillons avec les passagers, les chauffeurs, les livreurs et les restaurants pour nous assurer que nous faisons notre part», a déclaré le gestionnaire des affaires publiques pour Uber au Québec, Jonathan Hamel.

Depuis le mois de mai, cette fonctionnalité de l’entreprise basée en Californie a permis de retirer l’accès à plus de 1250 passagers au Canada et aux États-Unis. Rappelons que le port du couvre-visage est obligatoire lors des trajets en Uber depuis le 15 mai.