/news/currentevents

Une agression débouche sur une saisie d’armes à feu illégales

Erika Aubin | Le Journal de Montréal

Photo d'archives

Les policiers de Montréal ont mis la main sur des armes à feu prohibées et des munitions lors de l’arrestation, mercredi, de quatre individus, qui font face à la justice en lien avec une violente agression armée survenue en juillet au centre-ville. 

Nouredine Bahmed, 32 ans, Derek Valis-Archambeault, 32 ans, et Steven Beaulieu Ouellet, 29 ans, ont été accusés hier au palais de justice de Montréal d’introduction par effraction, de vol qualifié, de voies de fait et d’agression armée, notamment. 

Les trois hommes demeurent détenus et reviendront aujourd’hui devant la cour pour fixer la date de leur enquête sur remise en liberté.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a procédé mercredi à sept perquisitions et à l’arrestation des suspects.

Saisie d’armes

L’opération policière s’est déroulée simultanément à Montréal et à Québec durant laquelle les enquêteurs ont aussi saisi quatre armes à feu ainsi que des munitions, un silencieux et des objets reliés au crime.

Le SPVM n’a pas voulu dévoiler le calibre des armes saisies, car il s’agit d’éléments faisant partie de l’enquête. 

Nouredine Bahmed, qui a des antécédents judiciaires pour une histoire de vol, Steven Beaulieu Ouellet ainsi qu’Alexandra Basile-Gagnon, 27 ans, sont également accusés de possession d’armes à feu prohibées.

Agression armée

L’affaire remontre au 30 juillet dernier, lorsqu’un homme a été victime d’une agression armée dans son domicile situé au centre-ville de la métropole.

Quand il a répondu à la porte, trois des suspects l’auraient violemment attaqué avec des armes à feu, rapporte le SPVM.

Des objets personnels d’une valeur approximative de 174 000 $ auraient été dérobés. La victime, qui a subi des blessures mineures, était connue des policiers.

- Avec Michael Nguyen