/regional/troisrivieres

Des organismes tiennent à rester ouverts...et sont prêts à payer

Amélie St-Yves | TVA Nouvelles

Des organismes communautaires de la Mauricie sont déterminés à rester ouverts pendant la 2e vague de COVID-19, même si ça implique des dépenses importantes.

Ces organismes ont indiqué ne pas vouloir abandonner leurs clientèles en pleine tempête.

«Cette salle-là, ça a coûté 2500 $ la mettre sécuritaire», a indiqué la coordonnatrice de COMSEP, Sylvie Tardif, dans une salle de réunion où toutes les places sont séparées par du plexiglas.

L'organisme a dépensé près de 50 000 $ pour affronter la 2e vague du nouveau coronavirus. L’argent a servi à faire l’acquisition de plexiglas, de désinfectant, de masques et visières, sans oublier le salaire de deux employés qui désinfectent les nombreux locaux de l'ancienne école de la rue Saint-François-Xavier.

Même avec une subvention de 60 000 $ du Fédéral, des questions restent en suspens, notamment à savoir comment les allées et venues seront surveillées dans les locaux de l'organisme, qui compte quatre portes extérieures.

«Ça a l'air niaiseux, mais nous, on n'a pas 27 000 $, 30 000 $ à mettre pour un agent de sécurité», a poursuivi Mme Tardif.

Le Carrefour jeunesse emploi de Trois-Rivières/ MRC des Chenaux tenait aussi à rester ouvert pendant la pandémie.

Environ 20 000 $ y ont été investis pour permettre aux 16-35 ans de se présenter sur place.

Un emploi sur dix a été perdu au Québec depuis le début de la pandémie, mais cette proportion grimpe à un quart chez les 15-24 ans, selon l'Institut de la statistique du Québec.«[Les employeurs] vont garder les employés qui sont plus anciens. C'est sûr que, des fois, quand on a des coupures d'heures, c'est les jeunes, peut-être les étudiants, qui vont écoper en premier», a expliqué le directeur général Sébastien Morin.

L'automne ne s'annonce pas reposant pour les organismes. Centraide, qui vient en aide à plus de 90 organismes dans la région, a dit garder le cap sur le million de dollars à amasser d'ici décembre.