/news/politics

L’ex-députée Suzanne Tremblay est décédée

Agence QMI

L’ex-députée bloquiste Suzanne Tremblay est décédée samedi à l’âge de 83 ans, au terme d’un long combat contre le cancer.

La nouvelle a été confirmée à TVA Nouvelles par le député péquiste Harold LeBel. Mme Tremblay a rendu l’âme au Centre hospitalier régional de Rimouski, au Bas-Saint-Laurent.

«En mon nom et en celui des membres et députés du Bloc québécois, j’offre mes sincères condoléances aux proches de Suzanne Tremblay. Nous rendons hommage à une battante, à une femme dévouée à ses convictions», a déclaré le chef du Bloc québécois, Yves François Blanchet, dans un communiqué diffusé en après-midi.

Députée de 1993 à 2004 dans Rimouski-Témiscouata et Rimouski-Neigette-et-la-Métis, Mme Tremblay était une personnalité reconnue et appréciée dans la région.

Suzanne Tremblay a vu le jour à Montréal et a fait ses études en pédagogie à l’Université Laval, et a par la suite diversifié son savoir en éducation dans des universités en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en France.

En 1970, elle a accepté un poste de professeure à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), qui venait tout juste de voir le jour. Elle y est restée en poste jusqu’en 1997.

Au cours des mêmes années, Suzanne Tremblay était fortement impliquée dans le milieu syndical. Elle fut une redoutable militante à la fois pour les travailleurs et pour la cause indépendantiste.

Son expérience et sa verve l’ont menée à occuper des rôles clés au sein du Bloc québécois à la Chambre des communes. Elle a notamment été leader parlementaire et leader parlementaire adjointe pendant près de quatre ans, en plus d’être porte-parole dans divers dossiers d’importance pour sa région.

Elle s’est retirée de la vie politique en 2004. Elle avait alors décidé de ne pas se représenter.

Elle avait causé la surprise en 2014 en appuyant Québec solidaire aux élections provinciales plutôt que le Parti québécois. Puis, aux dernières élections fédérales, elle avait décidé de soutenir le NPD et son député de Rimouski d’alors, Guy Caron. Finalement, c’est le Bloc qui a repris la circonscription.

Suzanne Tremblay avait été honorée en 2018 par l’UQAR pour sa «contribution remarquable au développement d’un secteur lié à l'une des missions principales de l'Université, soit l’enseignement, la recherche et le service à la collectivité».

«En remettant la Médaille de l’UQAR à Mme Tremblay, l’Université reconnaît la contribution d’une grande régionaliste. Elle incarne pour les nombreux acteurs et la relève qui œuvrent au développement des milieux ruraux un modèle inspirant d’engagement citoyen», avait déclaré le recteur Jean-Pierre Ouellet.