/news/culture

«La Voix» : distanciés, mais passionnés

Marie-Josée R. Roy | Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

Distanciés, mais toujours aussi passionnés. Les artistes de «La Voix» se sont retrouvés, espacés, sur la scène du studio MELS dimanche soir pour le premier quart de finale de la saison 2020, présenté en direct à TVA, qui a permis à Jason Valentino, Philippe Tremblay, Malia et Josiane Comeau d’accéder à la prochaine étape.

«Le studio de "La Voix", enfin, reprend vie! (...) Ce soir, vous et nous, on se retrouve», a lancé l’animateur Charles Lafortune en ouverture d’émission, en mentionnant toutefois que ce n’est pas par la force du nombre, mais de l’énergie et l’émotion, que la fête lèverait dans le studio dans les deux heures suivantes. Rappelons que les Chants de bataille, diffusés la semaine dernière, avaient été enregistrés avant le confinement.

Sécuritaire

Car c’est évidemment sous le sceau de la sécurité que se tenait ce premier Direct de l’automne de «La Voix». Alors que 406 âmes remplissent habituellement les gradins lors du grand spectacle du dimanche, cette année, seuls 81 spectateurs (membres des familles et de l’entourage des candidats) étaient sur place pour encourager leurs proches. Les personnes provenant de bulles familiales différentes étaient séparées de deux mètres entre elles.

Et, alors qu’on demande normalement aux gens de crier fort leur enthousiasme, cette année, on exigeait qu’ils se fassent silencieux, qu’ils demeurent assis et se contentent d’applaudir, histoire de projeter le moins de gouttelettes possible. L’animateur de foule, Maxime Charbonneau, veillait à la modération des ardeurs de l’assistance!

Quelques minutes plus tard, un numéro réunissant les musiciens de l’Orchestre symphonique de Québec, des participants et, tour à tour, les invités Patrice Michaud («La grande évasion»), Bobby Bazini («Under the Weight»), FouKi («Ciel) », Marie-Pierre Arthur («Tiens-moi mon cœur II») et Corneille («Ensemble») a lancé les festivités.

Charles Lafortune a gentiment offert à Patrice Michaud, futur animateur de «Star Académie» l’hiver prochain, de partager avec lui ses conseils pour s’éclater à la barre d’un tel rendez-vous de variétés.

Ils se démarquent

Pour chaque prestation de candidat, les votes de leur coach et du public équivalaient chacun à 50% de leur résultat final.

Dans l’équipe Marc Dupré, Joffré Charles, PETiTOM et Jason Valentino ont respectivement bataillé avec «Falling», de Harry Styles, «Debout», d’Ariane Moffatt, et «Say Something», de A Great Big World, pour rafler les honneurs.

C’est Jason Valentino qui l’a emporté, avec une note enviable de 95 points. En anglais, très ému, il a parlé de son grand-père décédé pour expliquer l’importance de la pièce «Say Something» dans sa vie.

Chez Garou, le titre a été ravi par Philippe Tremblay, 17 ans, l’un des plus jeunes candidats de «La Voix» cette année, avec une mince avance de seulement quatre points, pour une somme de 70 points. Il avait utilisé «Space Oddity», de David Bowie, pour se démarquer.

Contre lui, Gabriel Langelier avait réalisé un rêve d’enfance en incarnant «It’s All Coming Back To Me Now», de Céline Dion, et Allison Daniels a brillé sur «Black Horse and a Cherry Tree», de KT Tunstall.

«Je ne sais pas si mon âge m’aide ou pas, mais je sens que le monde a aimé ce que j’étais, peu importe l’âge, a confié Philippe en entrevue. Pour la suite, je n’ai pas d’attentes. Je vais donner mon 120% comme toujours, et préparer quelque chose d’encore plus fou!»

C’est avec une version R&B de «Sang d’encre», de Jean Leloup, et les 88 points de la victoire, que Malia, sous les ordres de Pierre Lapointe, a obtenu son laissez-passer pour la suite de l’aventure, elle qui s’opposait à Catherine Laurin («Goodbye Yellow Brick Road», d’Elton John) et Vidjay Rangaya («The Scientist», de Coldplay). Malia s’est dite «zéro stressée», malgré les circonstances décisives.

«Je m’en venais juste chanter. Ça faisait des mois qu’on n’avait pas chanté! Je voulais m’amuser, parce qu’on ne peut rien prendre pour acquis dans la vie. Il se passe tellement de choses plus graves!» a-t-elle philosophé.

Enfin, Cœur de pirate continuera le périple avec Josiane Comeau, qui a amassé le plus haut score de la soirée, soit 122 points. Son pari de réinventer en formule country «Stronger (What Doesn’t Kill You)» de Kelly Clarkson, s’est avéré payant. L’an dernier, le père de Josiane, Jacques Comeau, s’était rendu en demi-finale de «La Voix», tandis qu’aucune chaise ne s’était retournée pour elle à son audition à l’aveugle. Dimanche, elle a dépassé au fil d’arrivée Beth Cossette, la fille de Sylvain Cossette («Faire la paix avec l’amour», de Dany Bédar) et Laurie Drolet («Corps», de Yseult).

«C’est que du bonheur et de l’"excitement", s’est emballée Josiane. J’étais stressée, et on méritait tous de gagner. J’ai hâte à la suite. Ç’a été incroyable depuis le début!»