/news/coronavirus

Moins de restrictions à la frontière pour certains ressortissants étrangers

Agence QMI

Erik Peters / Agence QMI

Le gouvernement fédéral envisagerait d’alléger les mesures aux frontières pour les ressortissants étrangers ayant de la famille au Canada. 

• À lire aussi: Frontière canado-américaine fermée au moins jusqu'au 21 octobre 2020

Selon le député libéral Nathaniel Erskine-Smith, l'annonce est attendue au courant de la semaine prochaine.

Cette décision ferait suite à une pétition envoyée par une famille canado-américaine au premier ministre Justin Trudeau ainsi qu’aux ministres de la Santé et de la Sécurité publique, Patty Hajdu et Bill Blair.

En entrevue avec Global News, l’instigateur de la pétition, John McCall, a évoqué l’histoire de sa femme, une Canadienne qui est décédée en août dernier sans avoir pu voir ses enfants américains avant de mourir. À l’époque, leur seule option qui s’offrait à ses enfants pour traverser la frontière était d’obtenir la citoyenneté canadienne, mais les papiers sont arrivés trop tard.

«Je ne souhaite ça à personne. C’est une tragédie qui n’aurait pas dû arriver», a indiqué John McCall à Global News.

Lorsque le Canada a fermé ses frontières en mars dernier, seuls les citoyens canadiens, les résidents permanents et les travailleurs essentiels étrangers ont eu l’autorisation de rentrer sur le territoire. Le gouvernement a cependant commencé à appliquer certaines exceptions pour les membres de la famille immédiate de citoyens canadiens.

Mais d’après le groupe Faces of Advocacy, l’application des règles serait encore trop restrictive. Lors d’un rassemblement virtuel organisé samedi sur YouTube par l’organisme, plusieurs députés se sont déclarés en faveur d’une redéfinition des balises.

«Nous savons que nous pouvons le faire de manière sécuritaire. Nous sommes conscients que nous pouvons soulager un tel stress, une telle angoisse pour certaines personnes», a plaidé la députée néodémocrate Heather McPherson lors de cette rencontre.