/news/coronavirus

Près de sept mois plus tard, comment se porte le moral des Québécois?

TVA Nouvelles

Près de sept mois après l’arrivée du coronavirus dans nos vies, la déprime et l’inquiétude se font toujours vives chez certaines personnes et particulièrement à l’annonce d’une deuxième vague d’infections.

• À lire aussi: 75 % plus de cas au Québec en une semaine

• À lire aussi: Le Québec va dépasser les 1000 cas avant longtemps, croit une épidémiologiste

Des personnes rencontrées par TVA Nouvelles à Québec, en alerte orange, témoignent de leur expérience et de ce qu’ils redoutent. 

Avec plus d’années derrière que devant, Janine et Raoul, un couple âgé de plus de 90 ans, préfèrent sortir et appliquer les mesures sanitaires de base plutôt que de rester seuls à la maison. 

«La moindre petite chose, mon Dieu, je pense que j'ai la COVID-19! Mais on prend notre température et ça va bien», témoigne la dame.

Du côté de Doris, une dame de Québec âgée de plus de 70 ans et souffrant de problèmes d’asthme, il est impensable de continuer à voir ses petites-filles par la fenêtre, comme elle l’a fait au printemps dernier.

«On sait qu’on se met à risque souvent, mais quand même, c’est difficile de ne pas voir notre monde», déplore Doris, qui est venue cueillir des pommes à l’île d’Orléans avec sa fille et se deux petites-filles.

Cette année, le propriétaire du verger Domaine Orléans constate effectivement un changement de comportement chez ses clients.

C'est le double, presque le triple de clientèle de l'an passé et des autres années. On sent que les gens sont tannés d'être confinés, ils veulent être dans des grands espaces avec leur famille», explique le propriétaire du domaine, François Paradis.

Une dame rencontrée sur la rue Cartier, toujours à Québec, continue à voir des proches et ne s’en cache pas.

«J'ai rencontré des amis hier, encore aujourd'hui. On en profite parce qu'on sait qu'il y a des sacrifices qui nous attendent, et puis, on risque d'être de longs mois à l'intérieur», explique-t-elle à TVA Nouvelles.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait pourtant averti les citoyens en début de semaine.

Lors d’un point de presse, il n’avait pas hésité à dire que la Ville de Québec se dirigeait «droit dans un mur». 

Il y a une semaine jour pour jour, le ministre de la Santé Christian Dubé a annoncé que les régions de Montréal et de la Chaudière-Appalaches ainsi qu’une portion de la région de la Capitale-Nationale passaient au palier orange, soit le niveau d’alerte modéré.