/news/coronavirus

COVID-19: Québec resserre les critères de dépistage

Martin Lavoie | Journal de Montréal

Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Alors que la pandémie de coronavirus s’aggrave dans la province, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé cet après-midi qu’il priorisera pour le dépistage les personnes symptomatiques et celles ayant été en contact avec une personne infectée.

• À lire aussi: «Ne venez pas à l’urgence pour vous faire dépister»

Les possibilités de développer la maladie sont plus élevées chez ces deux clientèles selon le ministère.

Par communiqué, le MSSS a précisé que «l’accès au dépistage pourrait être refusé à une personne qui ne fait pas partie des clientèles priorisées.»

«Si une personne ne fait pas partie de l’une de ses catégories, il n’est pas considéré nécessaire de passer un test de dépistage, à moins que la santé publique ou un professionnel de la santé ne le recommande», mentionne le document.

Le MSSS ajoute que «cette restriction est temporaire et pourra être réévaluée selon l'évolution de la situation».

Cibler les cas

«Dans le contexte actuel (...) il s’avère essentiel de prioriser les tests de dépistage qui ont une meilleure probabilité de trouver des cas afin de débuter rapidement les enquêtes et la recherche de contacts et ainsi contrôler efficacement les éclosions», ajoute le MSSS.

Dans le doute, le ministère conseille de se référer à l’outil en ligne d’autoévaluation des symptômes de la COVID-19.

Consignes

Le MSSS rappelle qu’il faut s’isoler durant 14 jours après le dernier contact avec des personnes infectées, même après un test négatif.

Les personnes avec des symptômes doivent aussi s’isoler jusqu’au résultat du test. Celles avec un résultat positif devront attendre 10 jours après le début de leur maladie et ne plus présenter certains symptômes. 

Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Dans la même catégorie