/finance/homepage

Nouveau confinement: 1350 travailleurs remerciés chez Loto-Québec

Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Montréal

Photo d'archives

Le nouveau confinement de 28 jours à Québec et à Montréal afin de ralentir la pandémie force la direction de Loto-Québec à remercier temporairement 1350 travailleurs, dont 171 cadres, au Casino de Montréal et au Salon de jeux de Québec.

Dès le 1er octobre, ces deux établissements de jeux ne seront plus accessibles aux consommateurs. Contrairement au confinement du printemps dernier, Loto-Québec a toutefois choisi, cette fois-ci, de ne pas verser le plein salaire aux employés victimes de ces fermetures. 

Il faut dire qu’en juillet dernier, la société d’État avait également mis à pied temporairement 2250 travailleurs à travers son réseau en raison des impacts de la pandémie. Ce qui porte le total à 3600 personnes touchées. Il s’agit des compressions les plus importantes dans son histoire. 

En plus du Casino de Montréal et du Salon de jeux de Québec, Loto-Québec a annoncé, mardi, la fermeture des appareils de loterie vidéo (ALV) ainsi que la suspension du bingo en réseau et du Kinzo dans les zones rouges. 

Précisons que ces mesures ne toucheront toutefois pas les régions de Charlevoix et de Portneuf. Elles s’appliqueront jusqu’au 28 octobre. 

Pas d’impact sur la loterie

Pour le moment, Loto-Québec prévoit maintenir la vente de billets de loterie dans le Grand Montréal, Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale. Les autres casinos et salon de jeux de la société d’État à travers la province demeurent également ouverts. 

«La mise en place de ces mesures temporaires est nécessaire en ce moment pour assurer la sécurité de tous», avance la direction, qui invite la population à restreindre leurs déplacements entre les régions. 

Par ailleurs, les ALV demeureront opérationnels dans les établissements à l’extérieur des régions chaudes et les activités de Kinzo seront aussi maintenues. Le bingo en réseau sera toutefois offert seulement en soirée. 

Ces nouvelles fermetures auront des impacts considérables sur les finances de Loto-Québec. Le Casino de Montréal étant le site le plus achalandé.  

Seulement pour le confinement du printemps dernier, l’ensemble des pertes de la société d’État dépassaient les 500 millions $. C’est plus d’un trimestre complet qui sera rayé du prochain rapport financier annuel. 

En juillet, dans une entrevue avec Le Journal, la direction n’anticipait pas un retour à la normale dans ses établissements de jeux avant le début 2021, et ce, seulement s’il n’y avait pas de deuxième vague.