/news/politics

Le PLQ souhaite assurer le transport aérien interrégional par une loi

Vincent Larin | Agence QMI

Photo d'archives, Simon Clark

Le transport interrégional par avion doit être garanti par la loi afin d’assurer une «sécurité» de l’offre et une fréquence des vols, estime le Parti libéral du Québec.

• À lire aussi: Liaisons régionales: Régionair se positionne

Mercredi, son porte-parole en matière de transport, Pierre Arcand, a déposé un projet de loi en ce sens.

«Parfois, les gens ont de la difficulté à savoir à quel moment les vols auront lieu. [...] Parfois, les vols sont à 150, 200 $. Parfois, les vols sont beaucoup plus chers. Alors, je pense qu'on veut vraiment, par ce projet de loi, je pense que c'était important, de pouvoir finalement corriger cette situation», a-t-il expliqué en point de presse.

Si son projet de loi est adopté tel quel, il obligerait le gouvernement à mettre en place un comité au ministère des Transports chargé d’évaluer les différentes options par les transporteurs aériens puis de s’entendre avec l’un d’eux pour assurer les dessertes.

«On veut annoncer donc une aide financière à un transporteur afin de combler, pour les cinq prochaines années, son déficit d'exploitation», a précisé Pierre Arcand.

Ces liaisons aériennes seraient financées par le Fonds aérien, qui est déjà en place.

De son côté, le cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, indique que ce dernier travaille toujours avec le Groupe d'intervention sur la relance des services aériens régionaux en vue d’annoncer une solution d’ici la fin de l’année afin d’assurer le transport aérien interrégional.

«Nous travaillons toujours dans l’objectif de mettre en place un réseau solide pour assurer la desserte dans les régions. Au cours des prochains mois, le groupe d’intervention sera appelé à définir les critères pour la mise en place du réseau et à analyser les meilleurs scénarios d’exploitation qui seront adaptés à la fois dans le temps et dans le contexte», a indiqué l’attachée de presse du ministre des Transports, Florence Plourde.