/news/culture

Le président du C.A. du Musée des beaux-arts de Montréal poussé vers la sortie

Michel de la Chenelière

Photo d'archives

Michel de la Chenelière

Le président du conseil d'administration du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), Michel de la Chenelière, a officiellement quitté ses fonctions mardi soir lors de l'élection des membres du C.A.

• À lire aussi: L’ex-DG du Musée des beaux-arts de Montréal lance une poursuite de 2 M$

• À lire aussi: Michel de la Chenelière renonce à la présidence du CA du Musée des beaux-arts de Montréal

• À lire aussi: Congédiement de Nathalie Bondil : la saga continue

Les membres du musée ont choisi, au cours de leur assemblée annuelle tenue virtuellement en raison de la pandémie, d'élire quatre candidates, en plus de se doter d'un nouveau président en la personne de Pierre Bourgie.

Le musée avait déjà annoncé à la mi-septembre que M. de la Chenelière ne briguerait pas un nouveau mandat à la présidence du conseil.

M. de la Chenelière s'était retrouvé dans la tourmente, au cours des derniers mois, en raison de ses différents avec l'ancienne directrice générale du musée, Nathalie Bondil, congédié par le conseil d'administration à la mi-juillet à la suite d'allégations faisaient état d'un climat de travail toxique au musée.

Par communiqué, M. Bourgie a salué «le travail acharné et le dévouement de Michel de la Chenelière qui a su diriger l'institution en cette période où plus rien n'est normal».

L'homme d'affaires, fondateur de la Fondation Arte Musica, a déjà été membre du C.A. du Musée de 2009 à 2018 et a agi dans des comités d’acquisition d’œuvres.

«Il mènera rapidement le processus d'embauche en vue de la nomination d'une nouvelle personne qui reprendra la direction du Musée et accompagnera ses équipes dans un nouveau chapitre de l'histoire de cette grande institution», a précisé le MBAM dans son communiqué.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.