/regional/sherbrooke/estrie

Septembre, pire mois en Estrie pour la COVID-19

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Bien que seulement huit nouveaux cas de COVID-19 se soient ajoutés en Estrie mercredi, le bilan du mois de septembre est loin d’être réjouissant. Avec 521 cas déclarés, il s’agit du pire mois depuis le début de la pandémie.

Il y avait eu respectivement 365 et 470 contaminations dans la région en mars et en avril, des chiffres qui avaient considérablement diminué avant une remontée en août (199) puis en septembre.

Malgré ces chiffres, dans la population le sentiment d’urgence n’est pas au même niveau qu’au printemps.

«Je suis clairement moins vigilant qu’au début de la pandémie. Je suis prudent, mais pas comme je l’étais en mars ou avril», a admis un citoyen interrogé par TVA Nouvelles, mercredi.

Mardi, le premier ministre François Legault a lancé un appel aux jeunes en leur demandant de faire un effort supplémentaire pour faire partie de la solution contre le coronavirus.

Quelques élèves de l’École secondaire du Triolet rencontrés par TVA Nouvelles avaient entendu le message. «Si je suis invité dans un party en fin de semaine, je n’irai pas parce que je veux protéger ma famille», a dit un élève.

«On va essayer de limiter nos contacts. Ça va être dur parce que moi je fais du sport et les sports sont toujours permis, et je travaille aussi. Mais les mesures sont là; on se lave les mains et on porte notre masque», a laissé entendre une autre élève.

Nombre de cas de COVID-19 en Estrie  

Mars 365

Avril 470

Mai 98

Juin 29

Juillet 88

Août 199

Septembre 521

Source: CIUSSS de l’Estrie-CHUS