/news/coronavirus

Alcooliques anonymes s'attend à une hausse d'appels

Alex Proteau | Agence QMI

Alcool

Photo Fotolia

L'organisme Alcooliques anonymes (AA) s'attend à une hausse de 25 à 30 % des appels au cours des prochains jours en raison des mesures de confinement annoncées lundi par le gouvernement Legault pour les régions en zone rouge.

• À lire aussi: Fermeture décriée d’un centre de désintoxication à Lachute

• À lire aussi: Les itinérants montréalais souffrent d’un manque de ressources pendant la pandémie

• À lire aussi: Québec veut assouplir les règles des permis d'alcool

Lors des trois premières semaines de la première vague, le nombre d’appels reçu par les AA est passé de 1000 à 2300 par mois. Au niveau des courriels reçus, le nombre a quadruplé pour la même période, souligne le coordonnateur de l’information publique pour le sud-ouest du Québec, Lucien J*.

«Dans le temps, il y avait eu beaucoup de rechutes. On craint beaucoup que s’il y a un reconfinement, ça va être très difficile pour les gens qui ont des problèmes avec l’alcool», a-t-il souligné, en précisant que les journées sont déjà bien occupées aux quatre centres d'appel de l'organisme.

Soutien à distance

Avec un second confinement, il sera impossible pour les centres situés en zone rouge de tenir des réunions en personne. Mais les AA ont innové en avril et proposent à présent des rencontres par Zoom ou par téléphone, disponibles à plusieurs moments dans la journée.

Certains membres ont d'ailleurs contacté l’organisme, car ils n'ont pas accès à internet. «[Il y en a] plus qu’on pense. Les gens qui arrivent de la rue ou qui ont perdu leur "job" et qui viennent juste d’arrêter de boire, souvent, ils ont tout perdu», a dit celui qui invite ces personnes à composer le numéro de la ligne d’aide.

«On veut qu’il y ait le plus de gens possible qui demandent de l'aide et on veut qu’ils y aient accès. N’importe qui peut nous appeler. [...] C’est important de parler pour sortir le méchant. Les gens ont la chance de parler et ça fait du bien, même si c’est deux minutes», a-t-il expliqué.

*Le nom de famille de Lucien n'est pas mentionné pour préserver son anonymat.

Numéro pour les réunions téléphoniques de l'organisme Alcooliques anonymes: 1 855 610-2849

Pour consulter les numéros par secteur ou pour contacter l'organisation par courriel: aa-quebec.org