/news/coronavirus

Le RSEQ publie une lettre ouverte

Agence QMI

SPO-CONFÉRENCE DE PRESSE BOL D'OR

Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Dans une lettre ouverte, le président-directeur général du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), Gustave Roel, demande au gouvernement du Québec de prêter l’oreille à son organisation avant de prendre des mesures à propos de la pratique des sports étudiants pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Le RSEQ a publié cette lettre dans «Le Journal de Montréal» et «Le Journal de Québec» du 1er octobre.

Le RSEQ, partenaire dans la lutte

«Laissez-les jouer!» Cet appel du cœur provenant des parents témoigne du rôle crucial du sport dans la vie et l’avenir de nos jeunes. Depuis le 13 mars dernier, le sport étudiant est paralysé au Québec.

Depuis 1998, le RSEQ participe à la persévérance et à la réussite éducative des jeunes grâce à la promotion de la santé et à la pratique de l’activité physique en milieu scolaire.

Nous accompagnons plus de 230 000 étudiant(e)s-athlètes, actifs dans la quasi-totalité des établissements d’enseignement, de la maternelle à l’université.

Nous rappelons que les décisions relèvent des directives de la santé publique et des avis des ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Nous adhérons rigoureusement à ces consignes, émises en fonction de la sécurité même des jeunes.

Vigilants sur le terrain, impliqués et multipliant les interventions, nous avons d’ailleurs accueilli avec grand soulagement l’annonce, fin août, du retour des activités sportives scolaires et parascolaires.

Chaque initiative favorisant la pratique sportive est une excellente nouvelle pour l’ensemble de la société. La santé physique et mentale des jeunes est fragile et exige un haut niveau de cohérence et de concertation.

Le RSEQ possède l’expertise et des liens forts avec le réseau sportif scolaire du Québec, les jeunes, leurs parents et les instances publiques.

Nous tendons la main au gouvernement pour élargir cette participation à la conversation liée au sport scolaire, convaincus de notre capacité collective à ouvrir à nouveau les portes de la pratique sécuritaire du sport en milieu scolaire.

Le RSEQ est confiant du rôle que les jeunes pourraient jouer afin de lutter contre la COVID-19, persuadés qu’ils font partie de la solution.

Dans cette foulée, la pratique encadrée du sport scolaire est un bouclier bénéfique pour repousser l’adversaire.

Gustave Roel

Président-directeur général du RSEQ