/news/coronavirus

Les bulles, un défi pour les CPE

Katia Laflamme | TVA Nouvelles

Le défi d'assurer l'étanchéité des bulles dans un centre de la petite enfance (CPE) est de taille.

• À lire aussi: COVID-19 dans les écoles et garderies: 48h pour une réponse de la Santé publique à Québec

• À lire aussi: Cas dans des garderies: le délai est inacceptable, dit le ministre Lacombe

Tout est pensé pour limiter le nombre d'enfants en isolement si un cas se déclarait.

Au CPE Les Farfadets de la pointe, à Rimouski, on y arrive avec des mesures strictes, un registre des contacts entre les enfants et des idées créatives.

«S’il y a un cas de COVID, on espère ne pas être fermé au complet. On ne voulait pas que 90 familles se retrouvent à rester chez eux pendant 14 jours», a expliqué jeudi la directrice du CPE, Mireille Lebel, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Le concept de bulle semble fonctionner au Québec. Depuis le début de la pandémie, au mois de mars, seulement 173 cas dans 135 établissements ont été enregistrés pour l’ensemble des garderies dans la province, incluant les garderies en milieu familial.

À l'intérieur du bâtiment, respecter «la bulle » est plus simple, puisque les groupes sont chacun dans leurs locaux.

Cependant, la logistique est différente à l’extérieur.

Le CPE Les Farfadet de la pointe a dû scinder sa cour en quatre pour éviter que les enfants se mélangent et ainsi préserver les groupes. Afin de capter l’attention des enfants, pour qu’ils demeurent dans chaque zone, des activités différentes sont installées.

«Comme ça les quatre groupes qui sortent sont dans des sections différentes, très loin les uns des autres», a ajouté Mireille Lebel.

La directrice du CPE soutient que la capacité d’adaptation des enfants est toujours très surprenante, mais que dans tous ces changements, le plus important est que les enfants puissent rester des enfants.

«Ce qu’on veut c’est qu’ils s’amusent, qu’ils ne soient pas stressés.»

Mireille Lebel affirme aussi que les mesures sanitaires de base sont maintenant acquises chez les enfants.

«Par contre, ils savent tous se laver les mains de façon incroyable!»