/news/coronavirus

COVID-19: une saison touristique catastrophique pour Montréal

Les entrées par les frontières du Québec et les arrivées à l’aéroport Montréal-Trudeau ont reculé de plus de 95 % l’été dernier, un bilan qualifié de «calamiteux» par Tourisme Montréal.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Tourisme Montréal dévoilait mercredi les données de la saison estivale, qui montrent des baisses très importantes et des bas historiques jamais enregistrés en 100 ans d’existence par l'organisme.

Ainsi, moins de 25 000 entrées au Canada par les frontières du Québec ont été compilées de mai à juillet, comparativement à la même période de 2019. Il s’agit d’une baisse marquée de 97,8%.

Quelque 310 000 passagers ont pris l’avion ou sont arrivés à l’aéroport Montréal-Trudeau durant les mêmes mois, un recul de 94,5%.

Les dépenses touristiques des visiteurs internationaux ont pour leur part chuté de 95%, d’avril à juin.

L’achalandage dans les principaux attraits de la métropole est tombé de 75%, de juin à août.

Enfin, le taux d'occupation des hôtels du Grand Montréal a atteint à peine 15%, de juin à septembre.

«En 2019, Tourisme Montréal gérait la croissance constante du nombre des touristes qui, attirés par les festivals, la gastronomie et la vitalité de la métropole, arrivaient en grand nombre», a relaté Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal.

«Les événements sportifs et les congrès faisaient vibrer le cœur de Montréal dans un rythme accéléré et soutenu, a-t-il poursuivi. En 2020, nous constatons les impacts désastreux de cette crise sur notre secteur qui mettra plusieurs années à connaitre la relance.»