/regional/troisrivieres/mauricie

COVID-19: coup dur pour les restaurateurs dans le Centre-du-Québec

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Les salles à manger fermeront samedi à minuit pour les MRC de Bécancour, Nicolet-Yamaska, Drummond et Trois-Rivières, et les restaurateurs encaissent difficilement le coup.

• À lire aussi: COVID-19: la situation se détériore à Drummondville

• À lire aussi: Une restauratrice très inquiète, mais déterminée

• À lire aussi: Arruda s’est fait convaincre par une firme au passé trouble

Le restaurant Le Gambrinus à Trois-Rivières songe à offrir une formule pour emporter, mais le délai pour tout mettre en place est court.

«Ça fait 25 ans qu'on est ouvert. Aujourd’hui, il y en a plein de clients qui sont venus nous voir avant la fermeture. C'est touchant!», a confié Marc Veillet, brasseur du Gambrinus.

À Bécancour, les réservations de samedi ont chuté drastiquement chez O Quai des Brasseurs après l'annonce du passage en zone rouge jeudi.

«C'est la deuxième fois qu'on perd notre emploi cette année à cause d'un virus. Ce qu'on fait c'est qu'on se serre les coudes. On cherche des solutions. On va embarquer dans les commandes pour emporter. Nos bières seront venues aussi dans plus de points de vente», a expliqué Yanick Giguère, chef O Quai des Brasseurs.

À Nicolet, Le Pub Le Houblon a servi ses derniers dîners ce midi. Le restaurant est fermé, même si les mesures en zones rouges entrent en vigueur samedi à minuit.

Dans la région, même les restaurants à déjeuner s'organisent pour offrir leur menu pour emporter.

«On va réussir à garder 50% de notre masse salariale à temps plein pour pouvoir continuer à faire cette offre de service là. On va adapter en fonction de l'offre et de la demande», a expliqué Jean-Guy Bertrand, copropriétaire du restaurant Binerie Chik.

Le ministre responsable de la région, Jean Boulet, veut rassurer les restaurateurs. La situation pourrait changer dans les deux prochaines semaines.

«Dans 14 jours, si ça mérite une réévaluation et un retour dans la zone orange et bien tant mieux. On a mis en place un programme d'aide financière qui pourra soutenir les restaurants pour le moment», a dit Jean Boulet.