/news/politics

Remaniement ministériel: Lafrenière doit rapidement reconnaître le racisme systémique, dit Massé

Agence QMI

Capture d'écran TVA Nouvelles

Le premier geste du nouveau ministre des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, doit être de reconnaître le racisme systémique, estime Québec solidaire.

• À lire aussi: Ian Lafrenière nommé ministre des Affaires autochtones

C’est ce qu’a fait savoir sa co-porte-parole, Manon Massé, sur Twitter, vendredi, en réaction au mini remaniement ministériel qui doit être annoncé sous peu.

«Ian Lafrenière, du temps qu'il était porte-parole au SPVM (Service de police de la Ville de Montréal), a nié l'existence du profilage racial, a-t-elle écrit. Son premier geste à titre de nouveau ministre des Affaires autochtones doit être de reconnaître le racisme systémique. Il en va de sa crédibilité. On a des ponts à rebâti.»

«Le Journal de Québec» a révélé vendredi que l’ex-porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière, remplacera l’actuelle ministre des Affaires autochtones, Sylvie d’Amours. Le premier ministre, François Legault, avait refusé de réitérer sa confiance envers ce dernier jeudi.

Avec ce changement de garde, le chef de la Coalition avenir Québec souhaite donner un nouvel élan aux relations avec les Autochtones, passablement tendues depuis le décès tragique de Joyce Echaquan, une mère attikameks de sept enfants dans des circonstances troublantes.