/finance/homepage

Un géant français créera 1000 emplois au Québec

Francis Halin | Journal de Montréal

Le grand patron de Webhelp au Canada, Jérémie Mani, mise sur le Québec pour croître en Amérique du Nord.

Photo Ben Pelosse

Le grand patron de Webhelp au Canada, Jérémie Mani, mise sur le Québec pour croître en Amérique du Nord.

Un géant mondial français des centres d’appels débarque au Québec avec l’intention d’embaucher mille personnes payées entre 15 $ et 20 $ l’heure en télétravail, a appris Le Journal.

« On espère créer environ 1000 emplois payés entre 15 $ l’heure et 20 $ l’heure d’ici quatre ans au Québec, en Gaspésie, en Estrie, pas forcément qu’à Montréal », partage Jérémie Mani, président canadien de Webhelp, dont le chiffre d’affaires dépasse les 2,2 milliards de dollars.

Fondée en 2000 par deux Français, Webhelp emploie plus de 60 000 personnes dans plus de 140 pays, parlant une quarantaine de langues.

Nespresso, Unilever, Adidas, Airbnb... Webhelp est l’un des sous-traitants de service à la clientèle les plus importants au monde. La société française compte aussi parmi ses clients plusieurs géants du web.

« On est présent dans les pays traditionnels, comme le Maroc, le continent africain, ou les Philippines, avec un moindre coût de main-d’œuvre. Dans notre industrie, c’est indispensable. Mais on a aussi plus de 7000 personnes en France et des milliers en Angleterre », poursuit Jérémie Mani, qui a été accompagné par Montréal International (MI) dans ses démarches.

Intelligence artificielle 

Au Québec, Webhelp entend miser sur l’intelligence artificielle pour ses centres d’appels, qu’elle préfère appeler « centres de contact » parce que les tâches se font beaucoup par courriel et à l’aide des réseaux sociaux.

« Il y a une image souvent faussée de nos métiers. On voit ça souvent comme des gens un peu sous-exploités derrière un téléphone ou un écran et qu’on laisse se débrouiller avec les questions de clients énervés, mais ce n’est pas ça », insiste le patron canadien de la société.

En pleine pandémie, Webhelp espère recruter des talents québécois par centaines aux quatre coins du Québec. En Allemagne, plus de 300 personnes de la société sont en télétravail. 

« Le Québec ne peut pas être géré depuis Dallas, le Mexique ou Porto Rico, en partie peut-être, mais seulement à la marge. Il faut être proche de nos clients », conclut Jérémie Mani, qui vise l’Amérique du Nord.

–Avec la collaboration d’Andrea Valeria


♦ Webhelp dit ne pas avoir reçu ni sollicité de subvention ou crédit d’impôt, mais affirme qu’elle ne les refuserait « probablement pas » si on lui en proposait.

Webhelp  

-Nom québécois : Les Services Webhelp Inc. 

-Domaine d’activité : Sous-traitant de service à la clientèle 

-Siège social : Paris 

-Fondation : 2000 

-Employés : 60 000 

-Pays : 140  

Source : Webhelp