/news/coronavirus

Une éclosion dans un gym fait près de 50 cas en Ontario

Agence QMI

Une éclosion dans un centre de conditionnement physique est à l’origine d’au moins 47 cas confirmés de COVID-19 à Hamilton, en Ontario.

Une porte-parole de la Ville a indiqué au réseau CP24 que 36 personnes ont été déclarées positives après avoir participé à des sessions de vélo stationnaire en groupe dans un gym de la chaîne SPINCO, au début du mois. 

Deux employés de l’endroit ont aussi contracté le coronavirus, tandis que neuf autres personnes ont été contaminées par quelqu’un qui était passé par le studio d’entraînement. 

La Ville d’Hamilton a fait savoir qu’environ 100 personnes en lien avec cette éclosion ont reçu l’ordre de s’isoler. 

«Étant donné que les gymnases sont des sites à plus haut risque de transmission en raison de l'activité [dans l’air], des espaces clos et d'autres caractéristiques, nous ne savons peut-être pas exactement comment le virus s'est propagé», a affirmé dimanche la porte-parole de la Ville, Jacqueline Durlov. 

Elle a assuré que les propriétaires collaboraient avec les autorités et qu’ils avaient fermé le gym lundi, quand l’éclosion s’est confirmée. 

Mme Durlov a indiqué que le SPINCO respectait pourtant toutes les consignes de la santé publique: les coordonnées des participants aux entraînements étaient prises en note, le masque était obligatoire avant et après les cours, les locaux étaient nettoyés dans les 30 minutes suivant les séances de vélo en salle. 

À l’instar du Québec, l’Ontario a décrété la fermeture des centres d’entraînement dans les endroits les plus touchés par la deuxième vague de COVID-19, ce qui comprend pour l’instant Ottawa et le Grand Toronto, mais pas Hamilton.