/news/currentevents

La bonté d’un couple lui coûte la vie

Jonathan Tremblay | Journal de Québec

PH-Facebook

Photo tirée de Facebook

Un jeune couple de fiancés qui avaient le cœur sur la main a perdu la vie dans un accident de voiture à Bécancour, sur le chemin d’une commission qu’il effectuait pour une proche.

• À lire aussi: Deux morts dans une collision à Bécancour

«On en perd deux d’un coup. Ce sont des gens très jeunes. C’est un coin très dangereux. Tout ça est très dur à encaisser», laisse tomber Cindy Isabelle, au surlendemain du décès de son frère et de sa belle-sœur.

La Ford Focus argentée du jeune couple s’est retrouvée dans le fossé après l’impact avec un camion.

Photo Agence QMI, Jean-Sébastien Hubert

La Ford Focus argentée du jeune couple s’est retrouvée dans le fossé après l’impact avec un camion.

Samedi, vers 17h30, Lenny Isabelle et sa conjointe Adelyne Brunelle-Champagne ont fait fi du mauvais temps afin de rendre service à la mère de cette dernière, qui est malade.

«Ils étaient déménagés à Nicolet il y a environ un mois. C’était surtout pour s’occuper de la maman d’Adelyne», raconte la sœur aînée du jeune cuisinier.

Malgré la pluie diluvienne, ils sont sortis pour faire une course, à Bécancour.

En empruntant la jonction de l’autoroute 55 et de la route 132, l’homme de 29 ans a effectué son arrêt obligatoire, mais la visibilité réduite l’aurait empêché de voir le pick-up noir qui roulait en direction ouest de la 132. 

Coin dangereux

Le conducteur du camion, qui n’avait aucun arrêt sur son chemin, n’a pas été en mesure d’éviter l’impact. Il a frappé la Ford Focus argentée de plein fouet. Elle a terminé sa course dans le fossé.

«Le coin où c’est arrivé, il y a eu un accident la veille. Il y en a régulièrement, parce qu’il y a un stop juste d’un côté sur une sortie d’autoroute qui est très passante. Les gens se demandent pourquoi il n’y a pas de lumières. Je fais maintenant partie de ces gens, déplore Cindy Isabelle, la sœur de Lenny. Si c’est un accident qui aurait pu être évité juste avec un feu de circulation, c’est bête », poursuit-elle.»

Coup de foudre

Son frère cadet avait demandé la main de sa conjointe de 24 ans en février. Ils se fréquentaient depuis un peu plus de deux ans.

«Ç’a vraiment été un coup de foudre. Ç’a pris une semaine avant qu’ils vivent ensemble. Depuis, ils ne se sont jamais lâchés, confie Mme Isabelle. Ils avaient le cœur sur la main. Quand quelqu’un avait besoin d’aide, ils étaient là, c’était sûr. C’était ça qui les définissait.»