/news/coronavirus

Changement de zone: des élus inquiets dans l'Est-du-Québec

Katia Laflamme - TVA Nouvelles

Plusieurs élus de l'Est-du-Québec s'inquiètent de se retrouver dans une zone rouge, indépendamment de la situation épidémiologique dans leurs régions.

La situation est très différente d'une région à une autre et même à l'intérieur d'une région. C'est le cas en Gaspésie ou c'est très difficile dans la Baie-des-Chaleurs présentement, alors que c'est le calme plat en Haute-Gaspésie où l'on ne compte aucun cas actif.

Des maires de l'est de la province souhaitent pouvoir maintenir une certaine activité économique, si la situation épidémiologique le permet et ils ne veulent pas être pénalisés si le nombre de cas est hors contrôle ailleurs dans la province.

«Ça serait injuste de faire subir un mode confinement à toute notre population», a confié à TVA Nouvelles le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes.

«Je ne vous cacherais pas que je suis préoccupé par cette possibilité qu’on peinture le Québec au grand complet», a ajouté le maire de Rimouski, Marc Parent.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, souhaite que l’on maintienne le système actuel en place. «Les régions où ça va bien, continuez de permettre les activités pour garder la confiance de la population», a-t-il expliqué.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, semble de cet avis. Selon lui, il n'est pas nécessaire d'intervenir plus durement dans des endroits où on contrôle la situation.

«Ça serait trop facile de dire on met tout le monde en rouge et faire mal à des endroits qui n’en ont pas besoin», a-t-il dit mardi lors du point de presse du gouvernement.

Dans la même catégorie