/finance/homepage

Durement touchés par la crise, des dizaines d'hôteliers manifestent à Québec

Elisa Cloutier | Journal de Québec

Plus d’une centaine d’hôteliers de la région de Québec sont venus porter des oreillers devant l’Assemblée nationale, symbole des «lits vides» dans leurs établissements, dans le but d’obtenir l’aide des différents paliers de gouvernements pour «survivre à la crise».

«Pour plusieurs [hôteliers] c’est très près de notre dernier repos», a illustré la directrice générale de l’Association hôtelière de la région de Québec, Marjolaine de Sa.

En date de vendredi dernier, 20 établissements hôteliers de la région ont été forcés de fermer leurs portes de façon temporaire, en raison d’un trop faible achalandage dû à la pandémie de COVID-19.

Le Manoir du Lac Delage, le Capitole et l’Hôtel Clarendon sont notamment du nombre.

Mme de Sa s’inquiète d’ailleurs du fait que ce chiffre pourrait bondir à 80 d’ici le mois de décembre, si Québec restait en zone rouge jusqu’à Noël. 

Frais fixes et taxes municipales

Plusieurs hôteliers réclament ainsi un assouplissement de la part de la ville de Québec afin que soient ajustées leurs taxes municipales en fonction de leur rentabilité actuelle, en plus d’une aide gouvernementale pour assurer le paiement de leurs frais fixes.