/news/currentevents

Enquêtes ouvertes sur les meurtres des garçonnets

Quatre enquêtes sont ouvertes afin de faire la lumière sur le double meurtre des petits garçons tués ce weekend à Wendake dans la Capitale-Nationale.

• À lire aussi: Carmant veut s’assurer que le processus a été respecté

• À lire aussi: Tragédie de Wendake: la mère aurait fait plusieurs signalements à la DPJ

• À lire aussi: Drame à Wendake: Michaël Chicoine accusé des meurtres

C’est la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) qui se penchera sur les circonstances entourant cette tragédie.

Le gouvernement Legault lance également sa propre enquête sur le drame survenu la fin de semaine dernière à Wendake, près de Québec.

TVA Nouvelles a obtenu la confirmation que des signalements avaient été faits aux autorités ainsi qu'à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) avant le drame. 

Accusé de double meurtre      

Dans la nuit de samedi à dimanche, Michaël Chicoine, 30 ans, s’est rendu de lui-même au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). 

La police s’est ensuite rendue rue du Chef Nicolas-Vincent à Wendake à la lumière des informations fournies par Chicoine. Deux petits corps, ceux de deux garçons de 2 et 5 ans, y ont été découverts dans une résidence. 

Michaël Chicoine, dont une ordonnance de non-publication interdit de dire quel est le lien avec les garçonnets, a été formellement accusé de double meurtre non prémédité au palais de justice de Québec, hier.

Le suspect a subi une évaluation médicale dans un hôpital ce week-end. «Compte tenu des propos qu’a tenus mon client, les policiers ont cru prudent de le faire hospitaliser pour valider certaines choses qui auraient pu avoir une incidence sur sa santé», a expliqué son avocat, Me Gagnon, au Journal de Québec.

Chicoine reviendra en cour en novembre pour la suite des procédures judiciaires.