/news/society

Gagnante d’un gros lot au 6/49: Une mère de sept enfants n’aura plus à ramasser les canettes vides!

Jadrino Huot

Une mère de sept enfants de Gatineau n’aura plus à ramasser les canettes vides pour mettre un peu d’argent de côté, après avoir remporté un gros lot de 5 millions $ au Lotto 6/49 en compagnie de son conjoint et de cinq parfaits inconnus.

Rita Lesage n’en revient toujours pas deux semaines après le tirage. Elle se procure des billets de loterie de façon régulière depuis plus de 25 ans, mais, cette fois, les numéros gagnants du Lotto 6/49 figuraient tous sur son bout de papier en date du 30 septembre dernier.

«Je pleure de joie encore tous les jours. Le slogan dit que ça ne change pas le monde, mais ça fait une grosse différence. La vie sera dorénavant plus facile et l’avenir de mes enfants est assuré», s'est exclamée la femme de 45 ans.

Faibles revenus   

La famille ne roule pas sur l’or. Elle habite dans un logement à prix modique dans un quartier pauvre du Vieux-Hull. Son conjoint, Shawn Marchand, a perdu son travail de cuisinier, payé au salaire minimum, à cause de la pandémie. Il devait donc se contenter de la PCU.

«Quand j’ai regardé mon compte de banque avec le nouveau montant, je n’ai pu m’empêcher de prendre une photo», a raconté l’Acadien d’origine néo-écossaise.

«Quand j’ai validé le billet et entendu une musique différente, je leur ai tout de suite dit de barrer la porte», a relaté Joseph Mansour, le gérant du Dépanneur Laval où a été vendu le billet.

«Les clients sont des réguliers. Tout le monde est content pour eux», a ajouté Tedy Salim, le propriétaire de ce petit commerce de proximité depuis 14 ans. Le détaillant recevra d'ailleurs 50 000 $, soit l'équivalent de 1 % du grot lot.

Pas de carte d’identité   

Le couple peut désormais respirer un peu mieux financièrement grâce à la cagnotte de 833 333,33$ que leur a fourni ce billet acheté en formule groupe.

Rita et Shawn sont toutefois venus bien près de ne pas pouvoir récupérer leur lot, n’ayant ni un ni l’autre de carte d’identité au moment du gain.

«Nous devions déménager au Nouveau-Brunswick, mais la pandémie est arrivée. Quand nos cartes d’assurance-maladie ont expiré, nous ne voyions pas la nécessité de les renouveler vu ce projet. Nous étions stressés et nous regardions tous les matins dans la boîte aux lettres pour vérifier si elles étaient là», ont-ils admis en riant.

Des projets, ils en ont plein la tête. Ils prévoient construire une nouvelle maison et aménager un terrain de camping sur un terrain de huit acres à Petit-Chockpish, au Nouveau-Brunswick.

Pour les autres gagnants, Yves Brassard, Jacques Clément, William Dove, Lucie Legendre et Jean Poirier, ils comptent notamment gâter leurs proches, devancer leur retraite, acheter une nouvelle maison ou encore voyager, lorsque ce sera possible