/finance/homepage

L'entreprise de cybersécurité I-TRACING s’installe à Montréal

Agence QMI

Bloc ordinateur

Photo Fotolia

La compagnie française I-TRACING, qui se spécialise dans la cybersécurité, dispose dorénavant d'une antenne à Montréal.

L’entreprise fondée en 2005 à Paris souhaite créer une vingtaine d’emplois dans la métropole au cours des trois prochaines années, en embauchant notamment des spécialistes en cybersécurité.

Une équipe est déjà en place pour s’occuper des activités du centre opération de sécurité (SOC) d’I-TRACING.

L’entreprise dispose également de filiales à Londres et à Hong-Kong.

«Avec notre filiale à Montréal, nous sommes présents sur trois continents. Nous fournissons ainsi à nos clients des services de surveillance, de SOC et de support 24 heures sur 24, sept jours sur sept», a dit Laurent Besset, directeur associé, responsable du Pôle CyberDéfense d'I-TRACING.

Selon I-TRACING, le «choix de Montréal s’est naturellement imposé», la métropole étant situé à mi-chemin entre l’Europe et les États-Unis, où se trouvent beaucoup de ses clients.

«Montréal, avec son ouverture d’esprit et son écosystème collaboratif, correspond parfaitement aux valeurs d’I-TRACING et nous offre toute la latitude pour continuer à offrir des services personnalisés au plus proche des besoins de nos clients», a indiqué Sophie Pasquier, responsable du développement d’affaires et du recrutement de la filiale canadienne.

Montréal International et Investissement Québec International se sont impliqués dans le dossier.

«La cybersécurité est certainement un secteur d’avenir et Montréal a tout ce qu’il faut pour devenir un leader dans cette industrie. La région métropolitaine compte 17 000 travailleurs dans ce domaine, dont plusieurs chercheurs de renommée mondiale. C’est aussi dans le Grand Montréal qu’on retrouve le plus grand nombre de chaires de recherche en cybersécurité au Canada», a indiqué Stéphane Paquet, PDG de Montréal International.