/news/coronavirus

D’imitateur à enseignant au primaire

TVA Nouvelles

Grandement touchés par la pandémie de COVID-19, nombreux sont les artistes qui se retrouvent sans emploi depuis le mois de mars.

Et malgré l’aide financière offerte de part et d’autre par les gouvernements fédéral et provincial au milieu artistique, l’imitateur Steeve Diamond a choisi de troquer la scène pour se présenter devant un bien plus petit public : des élèves du primaire.

«Je voyais venir la deuxième vague, et là je discutais avec mon gérant, et j’ai dit ''oh boy, d’après moi on va être obligé de reporter [la tournée] encore''», raconte M. Diamond en entrevue à Denis Lévesque.

Durant une soirée entre amis, une de ses convives, une retraitée du milieu scolaire, lui propose de mettre à profit les études qu’il a faites en enseignement de l’anglais pour épauler de manière temporaire le milieu scolaire.

«On manque de profs. En attendant, ce serait ''cool'', si tu pouvais essayer», lui a-t-elle dit, relate Steeve Diamond. Il a donc suivi son conseil. Et contre toute attente, il a décroché un contrat alors qu’il ne s’attendait qu’à faire de la suppléance.

En l’espace d’une soirée, Steeve Diamond est devenu enseignant à l’école Aux Quatre-Vents à Saint-Sulpice, dans Lanaudière.

De la scène à la classe, l’artiste a dû s’adapter à son nouveau rôle. Est-ce qu’un changement de carrière est à l’horizon? Steeve Diamond ne ferme pas entièrement la porte, mais avoue que la scène lui manque énormément.

Écoutez l’intégralité de l’entrevue à Denis Lévesque dans la vidéo ci-dessus