/regional/troisrivieres/mauricie

L'Halloween «sous conditions» divise en Mauricie

Sébastien Houle | TVA Nouvelles

L'annonce de la tenue de l'Halloween par le premier ministre François Legault, même s'il faudra courir les rues avec les seuls membres de sa famille, est accueillie avec un soulagement en Mauricie.

• À lire aussi: L’Halloween pourra avoir lieu au Québec

• À lire aussi: Voici comment passer l'Halloween de façon sécuritaire

À Louiseville, où la traditionnelle Course des becs sucrés avait déjà été annulée, le maire Yvon Deshaies se montre toutefois critique envers les autorités sanitaires. Il questionne notamment les conseils de l'administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, voulant qu'il soit de mise de distribuer des bonbons au bout d'un bâton de hockey.

Pour Elvis Lajoie, «King de l'Halloween» à Trois-Rivières, chez qui convergent chaque année des centaines d'enfants, la décision du gouvernement est également la bienvenue. Pour lui, l'occasion est celle de faire abstraction de la pandémie. Il promet d'accueillir les enfants avec générosité.

Si la plupart trouvent à se réjouir, d'autres avaient déjà prévu un plan «B». Pour Geneviève Rancourt, une mère de famille de Trois-Rivières, on optera pour une fête plus intime, autour du nid familial.