/sports/homepage

Pas de championnats universitaires au pays cet hiver

Agence QMI

Kevin King/Winnipeg Sun

U SPORTS a annoncé jeudi l’annulation de ses championnats nationaux prévus l’hiver prochain en raison de la pandémie de coronavirus qui continue de sévir.

• À lire aussi: Saisons de football et soccer annulées

• À lire aussi: Le RSEQ publie une lettre ouverte

• À lire aussi: Sport scolaire: des écoles annulent leurs activités sportives

Ainsi, les quatre conférences responsables du sport universitaire au pays, dont le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), et les gouverneurs de l’organisation nationale ont décidé à l’unanimité de renoncer aux championnats de hockey, natation, athlétisme, volleyball, lutte et curling. D’ailleurs, le RSEQ a de son côté confirmé la suspension de toutes ses activités jusqu’au 15 janvier 2021.

Déjà, les athlètes universitaires au Canada avaient été passablement touchés cette année avec notamment l’annulation de la saison de football.

«Après des consultations auprès des quatre conférences, nous nous sommes mis d’accord pour affirmer que la sécurité de l’athlète-étudiant demeure notre priorité, a déclaré le directeur général intérimaire d’U SPORTS, Dick White, par voie de communiqué. Ce n’est pas possible au plan logistique pour les équipes de voyager à travers le pays actuellement. Par conséquent, U SPORTS doit malheureusement annoncer que nous sommes incapables d’organiser les championnats hivernaux.»

«Démographiquement, il est important d’avoir en tête l’impact sur les moins de 30 ans à l’université, a ajouté la médecin en chef d’U SPORTS, Dr Taryn Taylor. Le nombre de cas augmente durant cette deuxième vague de COVID-19 et sans vaccin disponible, des contraintes relatives à la pratique des sports sont requises afin d’assurer la santé et la sécurité des athlètes-étudiants.»

Des défis bien présents

La grandeur du territoire canadien où se déroulent normalement les compétitions universitaires constitue un facteur que les décideurs d’U SPORTS ont pris en compte. Les villes hôtesses auraient eu à composer avec de multiples contraintes en matière de santé publique, selon eux.

«U SPORTS est un cas unique, car il propose neuf championnats d’hiver dans autant de parties du pays, a affirmé la directrice du sport, Lisette Johnson-Stapley. Nos organisations font face à une variété de défis en raison du coronavirus, ce qui inclut les règles concernant les voyages et les limites en vigueur pour les rassemblements intérieurs. Cela a un impact sur l’organisation des événements. Nous offrirons aux villes qui devaient les accueillir en 2021 l’occasion de les recevoir dans les années à venir.»

À ce propos, U SPORTS a indiqué qu’elle dira davantage d’ici la fin de 2020.