/regional/estduquebec/nordduquebec

Rivière George : première hausse du cheptel de caribous depuis 1993

Agence QMI

Male Caribou on Fall Tundra, Alaska Range

Jeff McGraw - stock.adobe.com

Le troupeau de caribous migrateurs de la rivière George dans le Nord-du-Québec et du Labrador a augmenté de 47 % depuis l’inventaire de 2018.

• À lire aussi: On prépare déjà la saison de la motoneige

• À lire aussi: Un coup de pouce pour les caribous de la Gaspésie

• À lire aussi: Le gouvernement Legault met la scie mécanique dans la protection des forêts

C’est ce qu’a fait savoir jeudi le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), qui a réalisé l'inventaire avec les autorités de Terre-Neuve-et-Labrador.

Ainsi, en juillet 2020, le troupeau a été estimé à environ 8100 caribous, alors qu’en 2018 on l’estimait à environ 5500 individus.

«Il s'agit du premier résultat d'inventaire positif pour cette population depuis 1993», a-t-on précisé, tout en soulignant que l’augmentation ponctuelle de l'abondance de caribous est «largement attribuable au grand nombre de faons observés en juillet 2020».

En l’occurrence, on souligne une amélioration récente de la survie des femelles adultes et des faons.

«Toutefois, le nombre de caribous adultes observés dans la population à l'été 2020 est de 27 % inférieur à celui documenté à l'été 2016 alors que la population était estimée à 8900 caribous», a-t-on spécifié.

Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, le troupeau de la rivière George a décliné de plus de 99 % depuis 1993, soit l’année du pic démographique de la population.

Malgré la hausse constatée du cheptel du troupeau de caribous, le ministère a insisté pour dire que la situation reste précaire. «Il sera nécessaire d'obtenir une séquence de résultats positifs avant de statuer sur la perspective de son rétablissement», a-t-on ajouté.