/news/culture

Une vidéo diffusée à travers les carreaux d’un bâtiment de Rosemont

Camille Lalancette | Agence QMI

PHOTO COURTOISIE/SLACHEURS

Le projet appelé «Façade» est une vidéo projetée à travers les fenêtres du 200, rue de Bellechasse dans La Petite-Patrie à Montréal.

Des personnages étranges et singuliers interpellent le public dans un récit où les passants pourront se reconnaitre.

La vidéo interactive offre au spectateur une réflexion sur le décalage entre ce qu’il aspire être et ce qu’il n’arrive pas à atteindre, explique les membres du collectif Slacheurs à l’origine du projet. Dans leur concept, ils proposent «de l’art pour mieux vivre le confinement».

L’artiste Lou Rie (Marie-Lou Desmeules) propose des personnages à l’apparence trompeuse, maquillés et presque déformés où on explore l’ambiguïté entre la beauté et la laideur.

PHOTO COURTOISIE/SLACHEURS

L’artiste utilise de vraies personnes comme canevas en ajoutant de la peinture et des matériaux bruts pour créer des figures étonnantes et parfois ressemblantes à des personnalités publiques.

La vidéo démarre quand il y a du mouvement capté dans la rue. Ce concept interactif est une création de Gonzalo Soldi et de Hub Studio.

Ce projet est financé par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal et l’Entente Réflexe Montréal.

Le projet audiovisuel prend vie chaque soir de 18h à 23h jusqu’au 1er novembre au 200, rue de Bellechasse.