/news/coronavirus

COVID: le milieu communautaire réclame des fonds d’urgence

Agence QMI

Bloc anxiété stress adolescente école

Photo Adobe stock

Déplorant du zèle bureaucratique, des organismes du milieu communautaire ont lancé un cri de cœur vendredi pour la création par le gouvernement de fonds d'urgence pour faire face à la seconde vague de la COVID-19.

• À lire aussi: Organismes communautaires: LÉO pour lutter contre l’épuisement professionnel

• À lire aussi: Santé mentale dans les écoles : le plan du gouvernement est décevant, selon un syndicat

• À lire aussi: Santé mentale: Québec investit 30 millions $ dans la prévention en milieu scolaire

Le Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA) ne s’explique pas que plusieurs organismes n'aient reçu aucun soutien supplémentaire, en éducation par exemple.

Il explique notamment que des groupes ont dû renoncer à une aide financière dont ils avaient cruellement besoin, parce qu’ils n’étaient pas dans la possibilité de se conformer aux exigences bureaucratiques du gouvernement.

C’est dans cette optique que le Réseau implore le gouvernement de mettre un terme au zèle bureaucratique. «Le gouvernement exige toujours plus de paperasse, de performance et de rapports statistiques alors que nous tenons le filet social à bout de bras», a fait savoir Hugo Valiquette, porte-parole du RQ-ACA.

Ce dernier a soutenu que de plus en plus de gens perdent leur emploi, se retrouvent dans des situations précaires et cognent de plus en plus fort à la porte des organismes communautaires.