/news/currentevents

Décès de son père: des questions et peu de réponses pour Alain Dumas

Yves Leclerc | Le Journal de Québec

Jacques Dumas

Photo courtoisie

Au lendemain de la découverte du corps inanimé de son père, l’animateur et humoriste Alain Dumas n’a pas de réponses. Il n’a aucune idée de ce qui a pu se passer.

• À lire aussi: Alain Dumas en deuil de son père

• À lire aussi: Opération Enfant Soleil: un téléthon nouveau genre

• À lire aussi: Alain Dumas est plus impliqué que jamais

Son père, Jacques, a été retrouvé sans vie, vers 16 h 30, mercredi, dans les eaux de la rivière Richelieu à Sorel-Tracy. 

L’homme de 84 ans habitait depuis plusieurs années à la Résidence Soleil Manoir Sorel.

«Il était cet été dans une forme extraordinaire. C’était un des plus [beaux] étés que j’ai vécus avec mon père. Je n’ai jamais eu, au cours des 50 dernières années, une relation aussi belle avec mon père. J’avais l’impression qu’il avait atteint un bel équilibre psychologique», a indiqué Alain Dumas, lors d’un entretien téléphonique. 

Jacques Dumas a quitté sa résidence mardi par une porte arrière. Les caméras de surveillance le montrent quittant l’endroit un peu à la sauvette, selon son fils.

Alain Dumas précise que son père avait vécu un épisode de dépression, en 2007, lors du décès de sa conjointe. 

«Mon père avait certains problèmes de santé mentale et une médication avait permis de le stabiliser. Il a commencé à ressentir une anxiété il y a quatre ou cinq jours. Il est allé à l’hôpital et sa médication a été changée. Je lui ai parlé dans les jours qui ont suivi et il semblait aller très bien. Et il est arrivé ce qui est arrivé», a laissé tomber l’animateur et humoriste. 

L’autopsie qui sera pratiquée devrait permettre d’apporter des éléments de réponse.

«Il se promenait beaucoup. Est-ce qu’il a fait une chute? On aura des réponses avec l’autopsie», a mentionné Alain Dumas.

L’amour de la musique

Jacques Dumas, qui a aussi deux filles, a transmis l’amour de la musique à son fils. C’est ce qui l’a amené à bâtir un spectacle sur Frank Sinatra il y a quelques années.

«Il était perdu parfois, après avoir vécu des moments difficiles, lors du décès de sa conjointe, et c’est la musique qui le ramenait. C’était un amant de musique», a-t-il dit.

Alain Dumas croit qu’il faut s’arrêter et donner de l’importance aux questions de santé mentale. «C’est le message le plus important que j’ai à livrer à la suite du départ de mon père.»