/regional/saguenay

La COVID-19 n'empêchera pas le ski au Saguenay

Molly Béland | TVA Nouvelles

La santé publique a donné son feu vert pour la saison de ski 2020-2021. Il ne manque plus que la neige pour que les amateurs de ski pratiquent leur sport d'hiver, mais cette fois, en respectant des consignes sanitaires.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, actuellement en zone orange, voici ce qu'il faut savoir.

«Tous les services seront accessibles, la cafétéria, l'école de glisse, le centre de location. À l'extérieur, les remontées mécaniques ne seront pas limitées dans leur capacité. Également il y aura le couvre-visage ou le cache-cou obligatoire à l'extérieur et à l'intérieur», a expliqué le directeur marketing du centre de ski Le Valinouët, Stéphane Lebond.

Les adeptes qui proviendront des zones rouges devront toutefois appliquer les règlements de leur région.

«Les gens de zone rouge devront s'habiller dans leur véhicule, ne pourront pas manger à l'intérieur. On n'est pas des polices, mais on va essayer de sensibiliser les gens à suivre les consignes de leur zone», a-t-il précisé. La clientèle extérieure représente plus de la moitié des billets vendus dans les périodes achalandées comme le temps des Fêtes ou la semaine de relâche.

Au Valinouët, l'impact de la pandémie sera moins important grâce au nouveau chalet construit cet été. Avec ces deux bâtisses, le centre de ski pourra accueillir presque 80 % de sa clientèle régulière.

Engouement monstre dans les boutiques de ski

Si la saison de ski vient tout juste d'être officialisée, c'était déjà la folie dans les boutiques d'équipement de sports d'hiver.

«Les gens ont peur de manquer de matériel pour cet hiver, de ne pas être capable de s'approvisionner pour leurs achats de ski», a fait savoir le propriétaire de la boutique VO2 à Saguenay, Dominic Piché.

Déjà 75% des nouveautés sont vendues, avant même d'arriver en boutique. Si la tendance se maintient, le matériel pourrait manquer dès janvier.

«Toutes nos commandes sont placées 8-10 mois à l'avance donc au moment où on a commandé, on n'avait même pas entendu parler de la COVID-19. On n'a pas assez commandé pour le contexte», a-t-il déclaré.

Chez VO2, on enregistre une hausse des ventes de 70% comparativement à la même période l'an dernier.

Dans la même catégorie