/regional/quebec/chaudiereappalaches

Patrimoine: le château Beauce de Sainte-Marie protégé

Agence QMI

Photo courtoisie ministère de la Culture et des Communications

Le château Beauce de Sainte-Marie va être protégé à titre de bien d’intérêt patrimonial.

C’est ce qu’a annoncé, vendredi, la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy, en disant vouloir en préserver les valeurs historique, architecturale et paysagère.

Le site du château Beauce est aussi visé par ce classement en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Le bâtiment a été habité au début du XXe siècle par le notaire et homme d’affaires Georges-Siméon Théberge ainsi que par son associé, le notaire Ernest Larue, selon les détails fournis par communiqué.

«Située près de l'église, au cœur du noyau villageois de Sainte-Marie, la résidence se veut être un témoignage de leur succès et de leur place dans la société locale et régionale», a-t-on mentionné en parlant des deux notaires.

Le château Beauce devient la propriété des Sœurs missionnaires de l’Immaculée-Conception juste avant la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en 1944, et est alors transformé en centre de retraites fermées pour femmes.

En 1967, les Oblates de Béthanie l’achètent pour en faire un monastère. Des religieuses malades ou retraitées de la communauté y sont installées jusqu’en 2014.

«Il est important d'agir aujourd'hui pour conserver des bâtiments qui rappellent l'histoire de Sainte-Marie, a dit la ministre Roy. C'est donc par souci de les préserver que je procède aujourd'hui au classement du château Beauce et de son site, en espérant qu'une nouvelle vocation prochaine puisse les mettre en valeur.»

Ces deux dernières années, le gouvernement Legault dit avoir procédé au classement de 17 biens patrimoniaux à travers la Belle Province.