/news/culture

«Lonely»: Justin Bieber expose le côté sombre de la célébrité à l’enfance

TVA Nouvelles

Le chanteur Justin Bieber raconte le côté sombre qui accompagne la célébrité à l’enfance sa plus récente chanson.

«Lonely», dont le vidéoclip a été mis en ligne à minuit vendredi, compte déjà plus 10 millions de vues sur YouTube.

Dans celle-ci, le jeune acteur Jacob Tremblay, incarne le rôle du chanteur canadien à l’époque où il a été découvert. Justin Bieber n’avait que 13 ans quand il a été approché par son gérant Scooter Braun. Sa carrière s’est véritablement mise en branle lorsqu’il avait 16 ans.

Aujourd’hui âgé de 26 ans, Bieber est replongée dans ses souvenirs pour mettre en lumière la pression et les défis psychologiques qui accompagnent la célébrité en bas âge.

Peu après la parution de sa nouvelle chanson, Justin Bieber s’est à nouveau tourné vers les réseaux sociaux pour partager l’expérience qu’il a vécu en réalisant le vidéoclip.

«Honnêtement, c’est très difficile pour moi d’écouter cette chanson considérant comment il a été difficile de surmonter ces chapitres de ma vie. Je crois que c’est puissant d’exposer la vulnérabilité et c’est pourquoi je pense que cette chanson est puissante.»

L’an dernier, Justin Bieber s’était exprimé au sujet de sa santé mentale sur ses réseaux sociaux.

«Je n’avais que 18 ans, sans aucune connaissance de la réalité, avec des millions de dollars pour avoir accès à tout ce que je désirais. C’est un concept plutôt surréel pour n’importe qui», avait-il écrit.

Voici quelques extraits de «Lonely» :  

«What if you had it all
But nobody to call?
Maybe then you'd know me
'Cause I've had everything
But no one's listening
And that's just f*** lonely»

«Everybody knows my past now
Like my house was always made of glass
And maybe that's the price you pay
For the money and fame at an early age»

«And everybody saw me sick
And it felt like no one gave a s**t
They criticized the things I did as an idiot kid»