/finance/homepage

Cogeco va étudier l'offre de Rogers/Altice malgré tout

Agence QMI

Malgré le rejet immédiat par la famille Audet d'une nouvelle offre d'achat bonifiée de Cogeco présentée dimanche soir, le conseil d'administration de l'entreprise de télécommunication québécoise compte analyser la proposition de Rogers et Altice.

• À lire aussi: Offre hostile pour l’achat de Cogeco : la famille Audet dit encore non à Altice et Rogers

• À lire aussi: Cogeco de glace face à la nouvelle proposition de Rogers

Cogeco et Cogeco Communications ont indiqué, dans un bref communiqué publié lundi, que l'offre révisée sera soumise aux conseils d'administration des deux entités, qui en feront l'analyse.

Rappelons que dimanche soir, Rogers Communications et Altice USA sont revenus à la charge dans leur tentative de mettre la main sur le fleuron québécois en déposant une offre hostile de 11,1 milliards, soit 800 millions $ de plus que lors de la précédente offre en septembre.

Les deux entreprises ont aussi bonifié leur offre pour l'achat des actions à vote multiples détenues par la famille Audet par le biais de Gestion Audem, la faisant grimper à 900 millions $.

Peu impressionnée, cette dernière a rejeté du revers de la main la nouvelle proposition dans les minutes qui ont suivi.

«Puisque Rogers et Altice ne semblent pas comprendre, nous réitérons aujourd’hui que ce n’est pas une stratégie de négociation, mais un refus définitif. Nous ne sommes pas intéressés à vendre nos actions», avait réagi Louis Audet, président de Gestion Audem, par communiqué.

Cogeco a d'ailleurs fait allusion à cette sortie dans son communiqué en rappelant que, peu importe l'issue de l'analyse qui sera menée par le conseil d'administration, la famille Audet a déjà offert un non catégorique à la proposition bonifiée.

Rogers détient déjà 41 % et 33 % des actions avec droit de vote subalterne de Cogeco et Cogeco Communications.