/news/coronavirus

COVID-19: Le Canada franchi le cap des 200 000 cas

Agence QMI

Porté par les bilans dévoilés au Québec et en Ontario, le Canada a officiellement franchi, lundi, le cap des 200 000 cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie.

D'un océan à l'autre, un total de 3222 nouvelles infections au coronavirus ont été annoncées lundi, portant ainsi le bilan canadien à 201 436 cas détectés en laboratoire à ce jour.

De plus, 18 décès ont été signalés, répartis dans cinq provinces, pour un cumulatif de 9778 personnes qui ont succombé tout en étant porteuses du virus.

Le passage du cap des 200 000 cas n'était plus qu'une question de temps au pays avec l'arrivée de la deuxième vague, qui a déferlé rapidement sur le Québec et l'Ontario. D'autres provinces, notamment dans les Prairies ou le Nouveau-Brunswick, qui avaient été relativement épargnées au printemps dernier, ont aussi connu d'importants regains de la pandémie cet automne, contribuant à faire augmenter rapidement le bilan canadien.

À lui seul, le Québec a annoncé 1038 nouvelles infections en matinée, ainsi que six décès supplémentaires.

Ce nouveau bilan dans la lignée de celui des deux dernières semaines a amené le gouvernement Legault à faire passer en zone rouge deux nouvelles MRC de la région de Lanaudière.

Halloween menacée

En Ontario, où 705 infections et quatre décès ont été signalés, c'est plutôt le sort réservé à l'Halloween qui retenait l'attention lundi.

Craintive à l'idée de voir des dizaines de milliers d'enfants et de parents partir à la chasse aux bonbons en pleine pandémie, la santé publique de la province recommande d'annuler la fête à Ottawa, à Toronto et dans les régions de York et de Peel, en banlieue de la Ville-Reine.

Le premier ministre Doug Ford a expliqué avoir décidé d'opter pour une approche prudente en faisant valoir qu'en cas d'une forte hausse des cas de COVID-19 après l'Halloween, il serait vraisemblablement blâmé pour avoir laissé la fête se dérouler comme à l'habitude.

Deuxième vague

Plus à l'ouest, la Colombie-Britannique et l'Alberta ont, respectivement, cumulé 499 et 898 nouvelles contaminations au cours des 72 dernières heures. Six décès se sont aussi ajoutés dans ces provinces.

«Nous pouvons dire que nous sommes dans la deuxième vague», a reconnu sans détour la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, la Dre Bonnie Henry.

Celle-ci a cependant souligné que sa province n'assiste pas à une croissance des cas de COVID-19 aussi importante que celle qui a marqué le Québec et l'Ontario depuis septembre.

De son côté, le premier ministre albertain Jason Kenney a évoqué d'éventuelles mesures de confinement au micro de la radio 770 CHQR. «Je ne peux pas exclure la possibilité que, dans le futur, si les choses échappent à tout contrôle, nous devions introduire de nouvelles mesures ciblées pour limiter la propagation», a prudemment avancé M. Kenney, qui prône la «responsabilisation individuelle» pour limiter la progression de la pandémie.

La situation au Canada:

Québec: 94 429 cas (6044 décès)

Ontario: 65 075 cas (3050 décès)

Alberta: 22 673 cas (292 décès)

Colombie-Britannique: 11 189 cas (251 décès)

Manitoba: 3382 cas (42 décès)

Saskatchewan: 2396 cas (25 décès)

Nouvelle-Écosse: 1097 cas (65 décès)

Nouveau-Brunswick: 313 cas (3 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 287 cas (4 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 63 cas

Yukon: 15 cas

Territoires du Nord-Ouest: 5 cas

Nunavut: 0 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 200 039 cas (9778 décès)