/news/coronavirus

COVID-19 : la Chine assure avoir testé des vaccins sur 60 000 personnes

AFP

Quelque 60 000 personnes dans plusieurs pays ont reçu des vaccins expérimentaux chinois contre la COVID-19 dans le cadre de quatre essais cliniques, a affirmé mardi à Pékin un haut responsable gouvernemental, assurant qu’aucun sujet n’avait ressenti d’effets indésirables.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Une étude s’intéresse aux enfants infectés par le virus

• À lire aussi: Un «party» aux lourdes conséquences

La Chine, où le nouveau coronavirus a fait son apparition à la fin de l’an dernier, est parvenue depuis à pratiquement éradiquer l’épidémie. Et le géant asiatique fait partie des pays dont les recherches sur un potentiel vaccin sont les plus avancées.

« Les essais cliniques de phase III des quatre vaccins (chinois) avancent », a affirmé devant la presse un responsable du ministère des Sciences et Technologies, Tian Baoguo, précisant qu’environ « 60 000 volontaires ont reçu un vaccin » expérimental contre la COVID-19.

« Aucun effet indésirable grave n’a été signalé », a-t-il assuré. 

La phase III est la dernière avant l’homologation d’un vaccin. 

Plusieurs fabricants chinois sont sur les rangs pour produire un vaccin contre la COVID-19, à l’image des entreprises Sinovac et Sinopharm. 

Les deux géants pharmaceutiques doivent du coup se tourner vers l’étranger pour réaliser des tests, notamment au Brésil, en Indonésie et en Turquie.

En Chine, où seule une poignée de nouveaux cas de COVID-19 sont désormais recensés chaque jour, « les conditions ne sont plus réunies pour mener un essai clinique de phase III », a fait remarquer M. Tian.  

Aucun vaccin dans le monde n’a encore reçu d’approbation pour une distribution commerciale à grande échelle. Mais les autorités chinoises ont donné leur feu vert à une utilisation d’urgence pour certains de ces vaccins.

Depuis juillet, des centaines de milliers de personnes ayant un emploi jugé essentiel dans les ports, les hôpitaux et dans d’autres zones à haut risque se sont ainsi déjà vu administrer un vaccin.

La Chine prévoit d’être en capacité d’ici à la fin de l’année de produire 610 millions de doses par an de plusieurs vaccins contre la COVID-19.

Cette production annuelle devrait être portée à plus d’un milliard de doses dès 2021.

Dans la même catégorie