/regional/sherbrooke/estrie

Engouement pour la campagne de vaccination en Estrie

Ève Beauregard | TVA Nouvelles

La campagne de vaccination contre la grippe qui débute en novembre risque d'être grandement populaire cette année notamment en Estrie.

«On a un vaccin contre la grippe, donc utilisons-le, pour ne pas embourber encore plus nos hôpitaux», a indiqué le directeur de la santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier.

Le centre de foire sera encore mis à contribution pour une vaccination à grande échelle. «Ce ne seront pas des grands chapiteaux où l’on se fait vacciner, a-t-il expliqué. C’est plutôt une méthode juste à temps, où tu vas recevoir ton vaccin sur rendez-vous.»

L'engouement pour la campagne de vaccination contre la grippe est déjà palpable. En date de mercredi, plus de 33 000 personnes ont pris rendez-vous à la clinique du centre de foire, soit 11 000 personnes de plus que l'an dernier.

La plupart des résidences pour personnes âgées et les CHSLD offriront le service à l'interne.

Nouveauté cette année, les pharmaciens peuvent administrer eux-mêmes le vaccin. Par contre seulement 25 % d'entre eux ont reçu la formation. Les infirmières viendront encore prêter main-forte cette année.

«Tous les pharmaciens sont prêts à vacciner pour la grippe, que ce soit par le pharmacien et son équipe en place ou par une infirmière qu’on a souvent de façon contractuelle», a souligné le pharmacien-propriétaire du Familiprix de Sherbrooke, Marc-Denis Hubert.

Certaines personnes peuvent croire encore à tort que le vaccin contre la grippe peut les protéger contre la COVD-19, mais cette croyance est fausse.

Les seuls points semblables sont les symptômes et la transmission. D'ailleurs, il a été démontré que les mesures sanitaires en place pour la COVID-19 permettent de réduire le nombre de cas de grippe, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Dans la même catégorie