/finance/homepage

WestJet devient le premier transporteur national canadien à rembourser ses clients

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Le transporteur albertain WestJet est devenu, mercredi, le premier au pays à annoncer qu'il remboursera finalement ses clients – ainsi que ceux de sa filiale Swoop – si leur vol a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19.

Dès le 2 novembre, l'entreprise basée à Calgary va entamer le long processus de contacter tous ses clients dont le vol a été annulé en raison de la pandémie pour leur offrir un remboursement. Les gens seront contactés en ordre chronologique selon la date de leur annulation de leur vol, en commençant avec ceux en mars.

Cette tâche pourrait prendre de six à neuf mois, a-t-on précisé.

À ce jour, les principaux transporteurs canadiens s'étaient bornés à offrir un crédit voyage à leurs clients, suscitant du mécontentement parmi les voyageurs qui ignoraient s'ils pourraient utiliser leur crédit au cours de la période de temps impartie.

«En tant que transporteur aérien, nous avons bâti notre réputation en faisant passer les gens en premier», a commenté par communiqué le président et directeur général de WestJet, Ed Sims, pour expliquer ce revirement.

«Nous avons clairement entendu les demandes des voyageurs, en ce monde avec la COVID, qui cherchent à être rassurés sur deux plans: l'environnement de voyage le plus sécuritaire possible et des remboursements», a-t-il poursuivi.

WestJet n'a pas précisé combien de clients elle aura à rembourser.

La compagnie a grandement souffert depuis le début de la pandémie. Dernièrement, elle a dû se résoudre à annuler la majorité de ses vols dans les Maritimes, en plus de cesser de desservir Québec.

Plus tôt, en juin, le transporteur avait annoncé la mise à pied permanente de plus de 3000 employés, tandis que des milliers d'autres ont été licenciés temporairement.