/news/coronavirus

Ces travailleurs de l'ombre qui analysent les tests de dépistage

TVA Nouvelles

Pour lutter contre la COVID-19, environ 21 000 tests de dépistage sont effectués quotidiennement au Québec. Une fois les tests complétés, il faut ensuite les analyser. 

Des centaines de personnes travaillent dans l'ombre pour tenter d’endiguer la pandémie.

Au CHU Sainte-Justine à Montréal, on analyse environ 750 tests sur des patients, des membres du personnel ainsi que des personnes de Lanaudière. 

«Environ le tiers proviennent de patients à Sainte-Justine, puis les deux tiers, c'est en support au réseau. C'est en particulier dans la région de Laval-Laurentides-Lanaudière; on a un partenariat avec des centres de Lanaudière, actuellement, pour les supporter dans leurs analyses», affirme Dre Émilie Vallières microbiologiste au CHU Ste-Justine.

Toutefois, dans des périodes plus intenses, on peut analyser jusqu’à 1300 tests.

«On est très fier de nos délais de réponse. Entre le moment où l’échantillon arrive et le résultat est disponible, on parle d’un délai entre 8 et 10 heures», précise la Dre Vallières.

Cela permet aussi à l'hôpital de mieux se protéger de la COVID. «Quand on a des urgences, par exemples, des admissions, des chirurgies, des salles d'opération, des traumas, on est capable de fournir un test en quelques heures seulement», explique Yasmine Leclerc, coordonnatrice technique au CHU Ste-Justine.

Au total, ce sont une quarantaine de personnes qui mettent les bouchées doubles au CHU. Des employés de la génétique et la biochimie viennent prêter main-forte dans cette course contre la montre pour détecter et prévenir le pire 

Comme les tests de dépistage sont généralement réalisés pendant la journée, les analyses sont majoritairement faites pendant la nuit.

Il faudrait plus de technologistes médicaux. «Chaque année, le nombre de personnes qui graduent n’est pas suffisant. On aurait besoin du double», ajoute Mme Leclerc.

Le CHU a obtenu au cours des derniers mois de nouveaux appareils qui permettent d’analyser les résultats plus rapidement. 

La Dre Vallières tenait également à rassurer la population quant à la qualité et la précision des tests. 

«Les laboratoires du Québec ont vraiment le souci d’implanter des contrôles de qualité vraiment rigoureux, qui permettent d’offrir les résultats les plus fiables possible à la population», conclut la Dre Vallières.