/buzz/homepage

Un quartier terrorisé par un singe de compagnie

TVA Nouvelles

Les résidents d’un quartier résidentiel de Church Hills, dans l’État du Tennessee, sont sous l’emprise d’un singe de compagnie qui cherche à les mordre et qui saute sur les voitures.

Une femme, qui est la voisine du propriétaire de l’animal, a raconté avoir été une des victimes de la bête. Le singe affolé aurait sauté dans son véhicule et tentait de la morde, rapporte le «New York Time» qui cite «WBIR», une chaîne de nouvelle locale.

Au moment de l’attaque, la femme aurait appelé la police pour les informer de la situation. Les policiers auraient alors affirmé que des empreintes qui «correspondent à celles d’un singe» ont pu être repérées dans le véhicule.

Une autre femme qui habite non loin de la première raconte pour sa part avoir eu à menacer le singe à l’aide d’un bâton pour qu’il s’en aille. Mais la bête s’est plutôt emparée dudit bâton et est grimpée sur l’auto avant de s’enfuir chez son propriétaire.

Le rapport de police fait aussi état de nombreuses plaintes du voisinage à propos de l’animal problématique. «Un problème qui perdure depuis un bon moment», explique le policier mandaté du dossier.

Selon les informations de la chaîne «WBIR», les policiers étudient la possibilité de déposer des accusations contre le propriétaire.

Or, selon Matt Cameron du Tennessee Wildlife Resources Agency, «il n’est pas interdit de posséder un singe, à moins qu’il ne s’agisse d’un gorille, un chimpanzé, un gibbon, un siamang, un mandrill, un drill, un babouin et un babouin Gélada».