/news/currentevents

Un vignoble se fait voler 500 kg de raisins en pleine nuit

Anne-Sophie Roy | Agence QMI

PHOTO COURTOISIE/Facebook

Le Vignoble et Cidrerie Coteau Rougemont, en Montérégie, s’est fait voler pas moins de 500 kg de raisins dans son domaine la nuit dernière, à la veille de la récolte du cépage.

Des employés, qui devaient faire la vendange de cette parcelle jeudi, en ont fait la découverte à l’aube.

«Ils sont sans doute venus en quatre roues ou avec un petit camion», a expliqué le propriétaire du vignoble, Michel Robert, qui estime que les pertes en ce qui a trait à la production s’élèvent à 5000 $.

Cette quantité de raisins équivaut à 350 litres de vin, soit environ 500 bouteilles de vin blanc, toujours selon ses estimations.

«Tu ne peux pas t’enfuir avec des bacs de raisins à pied puisque la parcelle est assez isolée et se situe loin de la route», a-t-il ajouté.

Le vidal, le type de cépage qui a été volé, a une valeur de 3 $ le kilo et il est le dernier à être récolté avant la fin de la saison.

Les voleurs devaient bien connaître les dates de vendange et la disposition du vignoble de 30 hectares, estime le propriétaire qui se dit déçu, mais prend la situation avec un peu d’humour.

«On le prend à la légère, mais c’est le fruit de six mois de travail. On y met beaucoup d’amour et tu arrives à la fin de la récolte et il te manque 500 kg de raisins», a déploré le propriétaire, qui a publié un avis de recherche sur sa page Facebook.

Récompense promise

L’établissement est prêt à offrir cinq caisses de vin en guise de compensation à quiconque pourrait aider à mettre le grappin sur les voleurs.

«On n’a pas espoir de récupérer les raisins, mais on veut juste que les voleurs soient arrêtés. Si quelqu’un goûte un blanc d’un garage de la région de Saint-Césaire, c’est peut-être nos raisins!» a lancé à la blague M. Robert, un peu débobiné malgré tout.

«Peut-être que le voleur lui-même va se déclarer et il pourra avoir son vin déjà fait!» a-t-il ajouté.

La Sûreté du Québec a confirmé avoir ouvert un dossier pour le vol de raisins s’élevant à plus de 5000 $. Pour l’instant, aucun suspect n’a été arrêté.