/news/coronavirus

Ce Québécois a décidé d’aller voir comment se vit la pandémie en Suède

TVA Nouvelles

André Lafrance, qui en avait marre des restrictions sanitaires du Québec a décidé de partir pour visiter la Suède, pays où jamais le port du masque n’a été imposé et où les mesures semblent plus souples qu’ailleurs dans le monde.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur la COVID-19

• À lire aussi: Plus d'un million de cas de COVID-19 en France depuis le début de l'épidémie

Si la Suède a décidé dès le début de la pandémie de ne pas imposer de confinement, les rassemblements de plus de 50 personnes ont rapidement été interdits. 

Le télétravail est également devenu systématique pour presque toute la population. La distanciation sociale est une norme qui relève de la responsabilisation personnelle. 

Sur place depuis quatre jours, André Lafrance constate que le masque est presque absent lorsqu’il se promène dans les rues. Seuls les touristes et des gens issus de la communauté asiatique semblent utiliser des couvre-visages, rapporte-t-il.  

Il constate même que les Suédois ne respectent pas toujours la distanciation physique.  

«Je trouve que les Québécois sont plus rigoureux que les Suédois! Ici en Suède on ne la respecte pas cette distanciation sociale dans la majorité des cas. Je l’ai observé hier, chez Ikea!», assure M. Lafrance.  

Il admet que les gens sont néanmoins courtois et prudents.  

Il considère que le gouvernement québécois devrait s’inspirer du modèle de la Suède. «Il y a toutes sortes d’éléments qu’on est capables d’adapter chez nous», croit-il.  

Avec sa population de 10 millions d’habitants, la Suède rapporte 108 969 cas de COVID. Au Québec, avec une population de 8,6 millions de personnes, nous enregistrons 98 226 cas de COVID depuis le début de la pandémie. 

En Suède, la COVID a fait 5930 morts comparativement à 6106 dans la Belle province.  

Dans la même catégorie