/news/law

Coupable d'agressions sexuelles: un prêtre renvoyé de l'état clérical

Agence QMI

Hands of priest holding rosary and praying

Drobot Dean - stock.adobe.com

Brian Boucher, un prêtre reconnu coupable d’agressions sexuelles sur des mineurs en 2019, a été renvoyé de l'état clérical, a fait savoir vendredi l'Archevêché de Montréal.

«M. Boucher ne peut plus exercer aucune fonction sacerdotale ni occuper un poste réservé aux clercs. De plus, il lui est interdit d'enseigner dans les écoles et institutions catholiques, ou d'exercer des fonctions publiques telles que lecteur ou ministre de la communion au sein d'une communauté paroissiale», a-t-on précisé par communiqué.

La décision avait été prise l’an dernier et a été confirmée cet été puisqu’il n’y a pas eu d’appel déposé auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi du Vatican.

Brian Boucher a écopé en mars 2019 d’une peine de huit ans de prison pour des agressions sexuelles commises sur deux garçons mineurs dans la région de Montréal. Réparties sur plusieurs années, ces multiples agressions ont commencé en 1995 pour la première victime qui n’avait alors que 14 ans et en 2010 pour la seconde qui avait 13 ans à l’époque.

Une enquête externe avait été confiée, il y a un an, à la juge à la retraite de la Cour supérieure du Québec Pepita G. Capriolo afin de comprendre pourquoi le désormais ex-prêtre a pu sévir sans être inquiété.

L’Archevêché a précisé vendredi que la version anglaise du rapport a été présentée le 2 septembre dernier à l'archevêque Christian Lépine et qu’une version française sera complétée «sous peu».

«À l'heure actuelle, l'archevêque et son équipe prennent connaissance des constats et étudient les recommandations en vue de les rendre publics avant la fin novembre», a-t-on soutenu.