/news/coronavirus

Éclosion à l’urgence de l’Hôpital Santa Cabrini

Erika Aubin | Journal de Montréal

L’Hôpital Santa Cabrini doit gérer au moins quatre cas de COVID-19 parmi son personnel, ce qui pousse le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal à inviter la population à éviter l’urgence de cet établissement. 

« L’urgence de l’hôpital n’est pas fermée, mais on demande à la population de l’éviter », explique Christian Merciari, porte-parole pour le CIUSSS-EMTL, en précisant qu’il ne craint pas de rupture de services. 

Au moins quatre employés de l’urgence de Santa Cabrini ont été déclarés positifs.

Pour le moment, aucun autre département ne serait touché par cette éclosion dans l’établissement de l’est de la métropole.

Un dépistage massif de tout le personnel, des médecins de l’urgence ainsi que des patients se déroule actuellement. Il a été impossible de connaître la source de l’éclosion ni le nombre d’employés qui ont été retirés du travail afin de se faire dépister.

Quatre cas positifs

Quatre travailleurs ont eu un test positif à la COVID-19, mais M. Merciari s’attend à ce que ce nombre augmente dans les prochains jours.

Néanmoins, il qualifie la situation comme étant sous contrôle. 

« Nous prenons la situation très au sérieux. Nous avons été en mesure de réagir rapidement et tous les efforts ont été mis en place afin d’enrayer cette éclosion le plus rapidement possible », a écrit dans un communiqué le président-directeur général du CIUSSS-EMTL, Sylvain Lemieux. 

De son côté, la Santé publique s’occupe de contacter les usagers qui ont fréquenté cette urgence pendant l’éclosion, mais qui ont quitté l’hôpital depuis.

Le taux d’occupation à l’urgence de Santa Cabrini frôlait les 121 % en début de soirée vendredi selon Index Santé.