/news/culture

Ellen DeGeneres sur la corde raide

Marie Josée Roy | Agence QMI

Ellen Degeneres

Photo capture d’écran, Ellentube

La populaire animatrice Ellen DeGeneres a bien failli se retrouver au chômage quand des allégations de harcèlement professionnel l’ont écorchée sur la place publique. 

• À lire aussi: Ellen DeGeneres répond aux accusations de harcèlement dans son émission

• À lire aussi: Mariah Carey revient sur son malaise chez Ellen DeGeneres

• À lire aussi: Kevin Hart défend bec et ongles Ellen DeGeneres

Depuis, la star essaie tant bien que mal de recoller les morceaux dans l’espoir de garder sa réputation intacte. Retour sur un scandale qui, ces derniers mois, a fait jaser.

Un effet boule de neige 

Voilà bientôt 20 ans qu’Ellen DeGeneres reçoit quotidiennement des invités à l’émission qui porte son nom. Si les téléspectateurs ont assisté à quelques entrevues maladroites au fil des ans, les allégations qui ont émergé sur les réseaux sociaux dernièrement sont d’un autre calibre. Celle qui prône les vertus de la gentillesse est accusée d’avoir entretenu un climat de travail toxique sur son propre plateau. Voici les dates-clés qui ont ponctué ce scandale.

20 mars 2020

Le comédien Kevin T. Porter part le bal sur Twitter en invitant les internautes à partager leurs anecdotes au sujet de la méchanceté d’Ellen DeGeneres, qu’il accuse d’être «connue comme étant l’une des personnes les plus méchantes qui soient». Les témoignages abondent; une ancienne employée affirme qu’elle n’avait pas le droit de regarder l’animatrice dans les yeux...

16 avril 2020

Un article du magazine «Variety» révèle que les employés du «Ellen DeGeneres Show» sont livrés à eux-mêmes pendant la pandémie. À peine savent-ils qu’ils doivent s’attendre à une importante diminution de salaire quand ils constatent que les producteurs ont embauché des sous-traitants pour enregistrer l’émission à partir de la résidence de l’animatrice.

16 juillet 2020

Le site BuzzFeed News publie un article troublant dans lequel plusieurs employés dénoncent anonymement le comportement des producteurs de l’émission. Ils affirment que le climat de peur qui règne, nourri par l’intimidation et le racisme dont les patrons font preuve, rend l’environnement de travail toxique. Des témoins affirment avoir été virés après un congé de maladie ou un deuil.

27 juillet 2020

La société WarnerMedia, qui produit l’émission, déclenche une enquête interne pour faire la lumière sur les allégations. Les responsables devront notamment rencontrer les employés actuels, mais aussi ceux qui ont démissionné. Les producteurs Ed Glavin, Mary Connelly et Andy Lassner publient une déclaration commune dans laquelle ils endossent la responsabilité du climat de travail.

30 juillet 2020

«Entertainment Weekly» met la main sur une lettre écrite par Ellen DeGeneres à ses employés. «Au vu de notre croissance exponentielle, je n’ai pas réussi à tout gérer et je me suis appuyée sur d’autres personnes pour qu’elles fassent leur travail comme je souhaitais qu’elles le fassent. De toute évidence, certaines ne l’ont pas fait», reconnaît l’animatrice en promettant des changements. Le même jour, 36 anciens employés de l’émission affirment avoir été victimes de harcèlement, d’inconduites sexuelles et d’attouchements de la part des producteurs Ed Glavin, Kevin Leman et Jonathan Norman.

Ses détracteurs 

Certains artistes ne se sont pas gênés pour confirmer les dires de ceux qui ont reproché à l’animatrice de ne pas être aussi gentille qu’elle dit l’être...

Mariah Carey

La chanteuse est récemment revenue sur le malaise qu’elle a ressenti en 2008 quand Ellen DeGeneres l’a quasi forcée à révéler sa grossesse en ondes, insistant sans retenue pour qu’elle prenne un verre de champagne. «J’étais très mal à l’aise et j’ai eu beaucoup de mal à vivre avec les conséquences», a-t-elle révélé au site Vulture.

Brad Garrett

Le 31 juillet, la vedette de la sitcom «Everybody Loves Raymond» a affirmé sur Twitter qu’elle ne croyait pas un mot de la lettre d’excuses de l’animatrice. «Je connais plus d’une personne qu’elle a traitée de façon horrible. C’est de notoriété publique», a écrit le comédien.

Lea Thompson

Celle qu’on a connue dans la trilogie de films «Retour vers le futur» s’est contentée d’appuyer les propos de Brad Garrett, sans donner davantage de détails. «C’est une histoire vraie!» a-t-elle commenté en «retweetant» les mots de son collègue.

Tony Okungbowa

L’acteur et musicien est certainement au courant des faits, puisqu’il a œuvré comme DJ au «Ellen DeGeneres Show» pendant presque 10 ans. Le 4 août, il s’est exprimé sur Instagram. «J’ai vécu et ressenti la toxicité de l’environnement de travail, et j’appuie mes anciens collègues.»

Ses alliés dans la tourmente 

Des artistes ont pris la défense de l’animatrice au cours des derniers mois. Voici ce que quelques-uns d’entre eux ont déclaré.

Portia de Rossi

Il va sans dire que l’actrice a apporté un appui indéfectible à celle qu’elle a épousée en 2008. Le 3 août, elle a publié sur Instagram un carré bleu sur lequel il était simplement écrit: «Je soutiens Ellen.» Elle était aussi présente en studio lors du tournage de la première émission de la nouvelle saison du «Ellen DeGeneres Show».

Katy Perry

«Je pense qu’on est tous témoins de la lumière qu’elle projette et du combat continuel pour l’égalité qu’elle mène partout dans le monde à travers ses plateformes, et ce, depuis des décennies. Je t’envoie de l’amour et un câlin, mon amie», a écrit la chanteuse sur Twitter le 4 août.

Ashton Kutcher

L’acteur a soutenu sur Twitter avoir toujours été bien traité par l’animatrice et son équipe lors de ses passages à l’émission. «Cette gentillesse s’étendait à des gens avec qui elle ne savait même pas que je travaillais», a-t-il répliqué le 4 août à un internaute qui soulignait que son statut de star lui avait peut-être évité le pire.

Diane Keaton

Le 4 août, la star a publié sur Instagram une image tirée d’un passage au «Ellen DeGeneres Show» en affirmant ne garder que de bons souvenirs des enregistrements. «J’ai vu le bonheur et la gratitude du public. Elle redonne à tant de gens, y compris à moi», a mentionné l’actrice.

Un nouveau départ 

Peu avant le retour de l’émission en ondes, Ellen DeGeneres s’est à nouveau excusée envers ses employés lors d’une visioconférence des plus émotives. La star a notamment affirmé connaître des hauts et des bas, attribuant à sa réserve occasionnelle le fait de paraître froide.

«Est-ce que ça signifie que je suis parfaite? Non. J’ai plusieurs facettes et j’essaie d’être la meilleure personne possible et d’apprendre de mes erreurs», aurait-elle affirmé selon «Entertainement Weekly».

L’animatrice a aussi informé son équipe du départ des producteurs Ed Glavin, Kevin Leman et Jonathan Norman. Les employés auront désormais droit à de meilleures conditions de travail, notamment sur le plan des congés de maladie et du temps supplémentaire.

«Je suis celle que vous voyez à la télé» 

Après avoir craint de perdre son émission, DeGeneres a souhaité bien faire les choses pour son retour en ondes, qui avait lieu le 21 septembre. La femme de 62 ans a pris le taureau par les cornes en abordant le sujet dans son monologue d’ouverture.

«J’ai appris qu’il s’était produit des choses qui n’auraient jamais dû arriver. Je prends ça très au sérieux. Et je veux dire aux gens qui en ont souffert à quel point je suis désolée. Je sais que je suis dans une position privilégiée, mais avec ce privilège vient une responsabilité», a-t-elle admis, se disant optimiste pour l’avenir.

«Nous avons beaucoup discuté de l’émission, de l’environnement de travail et de ce que nous souhaitons pour le futur. Nous avons fait les changements requis. Aujourd’hui, nous commençons un nouveau chapitre.»

Dans la même catégorie