/news/world

Un premier nid de frelons meurtriers découvert aux États-Unis

TVA Nouvelles d'après CNN

Comme si 2020 ne pouvait pas aller plus mal, un homme de l’État de Washington a découvert un nid de frelons meurtriers sur son terrain.

• À lire aussi: Le frelon meurtrier fait craindre les apiculteurs de l'ouest canadien

• À lire aussi: Des cigales «zombies» émergent après 17 ans d'absence sur la côte Est américaine

• À lire aussi: Un frelon meurtrier géant repéré aux États-Unis

Le trappeur avait remarqué plusieurs de ces guêpes géantes et il a décidé de les suivre. Il a finalement découvert leur cachette dans un de ses arbres.

Des employés du département de l’agriculture sont venus constater l’ampleur des dégâts. Ils ont trouvé des dizaines de spécimens aux alentours. 

C’est la première fois que l’on découvre aux États-Unis un nid de ces insectes envahisseurs. Il sera détruit.

On ignore encore comment ce frelon géant est arrivé jusqu'aux États-Unis, où il pourrait définitivement s'implanter si rien n'est fait.

Distinct du frelon géant, le frelon asiatique «à pattes jaunes» (Vespa velutina nigrithorax), a commencé à coloniser une partie de l'Europe de l'ouest. Il y est probablement arrivé en 2004 dans une cargaison de poteries en provenance de Chine, livrée dans le sud-ouest de la France, d'où il a essaimé.

Au Japon, où les insectes sont parfois chassés pour être mangés, environ 30 à 50 personnes meurent chaque année après avoir été piquées par des frelons géants.

C'est surtout pour les colonies d'abeilles, déjà en net déclin dans de nombreuses régions du monde, que les frelons sont une menace à prendre au sérieux.

Lorsque ces frelons géants découvrent une ruche, ils commencent par massacrer les abeilles en les décapitant une par une avec leurs puissantes mandibules. 

Les prédateurs occupent ensuite la ruche pendant une semaine, voire plus, le temps de se repaître des pupes (cocons) et des larves laissées par les abeilles.

- avec l'AFP

Dans la même catégorie